Les articles sur "dallas mavericks"

Spurs – Mavs : encore un hold-up signé Manu Ginobili

Au lendemain de la défaite contre les Rockets et malgré les absences de Kawhi Leonard, Tony Parker et Danny Green, les Spurs ont réussi à renverser les Mavericks pour éviter un troisième revers de rang.

San Antonio n’a clairement pas dominé son sujet et a plus été dans la réaction que dans l’action, mais l’effort de fin de match fut remarquable avec un 13-0 fatal à Dallas. Manu Ginobili a mis la cerise sur le gâteau pour une victoire 98-96. Lire la suite »

Warriors – Mavs : et Klay Thompson prit feu

Dallas pensait avoir fait le plus dur en maîtrisant le tempo pendant trois quart-temps. Mais le coup d’accélérateur, que tout le monde attendait, est survenu dans le quatrième quart-temps et a été fatal aux Mavs (112-97). Si Klay Thompson (25 points à 5/5 de loin) a allumé la mèche au bon moment, Kevin Durant, actif dans absolument tous les compartiments du jeu (36 points, 11 rebonds et 7 passes), a été le plus impressionnant en l’absence de Stephen Curry et Draymond Green. Sans compter les contributions clés des roles players, Omri Casspi en tête, auteur de son meilleur match chez les Warriors (17 points et 11 rebonds). En face, Dirk Nowitzki (18 et 9) a été le leader parmi cinq joueurs à plus de 13 points. Lire la suite »

Mavericks – Spurs : retour perdant pour un bon Kawhi Leonard

Quelque chose nous dit que Gregg Popovich ne va pas célébrer tant que ça le retour de Kawhi Leonard. Malgré le très bon match de reprise de sa star (13 points et 6 rebonds en 16 minutes), ses Spurs tombent sur le parquet de leur voisin texan Dallas (95-89). San Antonio s’est montré bien trop maladroit pour espérer l’emporter et les Texans lâchent du lest à trois jours d’affronter Houston.

Dallas a su se montrer solide à défaut d’être brillant. Surtout, les Mavs ont su faire leur run au bon moment pour forcer la décision. Et ils confirment qu’en ce début de saison, aucun match n’est facile, deux victoires séparant le 10e du 15e de la conférence Ouest ! Lire la suite »

Affluences dans les salles : les dessous de l’incroyable série des Mavericks

C’est une statistique assez incroyable : l’équipe qui cumule le plus de matches consécutifs à guichets fermés n’est autre que Dallas, actuellement dernier de la conférence Ouest. Pas de Golden State, Cleveland, New York ou Boston… mais bien Dallas.

Et ça ne date pas d’hier puisque les coéquipiers de Dirk Nowitzki en sont à 717 matches de suite à domicile joués à guichets fermés à l’American Airlines Center. Pour donner une idée de la performance, il suffit de le comparer avec le record NBA qui appartient aux Blazers avec 814 rencontres d’affilée jouées dans un stade plein entre avril 1977 et novembre 1995. Lire la suite »

Touché à la hanche, Dennis Smith Jr. devrait être absent encore un match

En plus de s’être frotté à Kyrie Irving, Dennis Smith Jr. a également été touché à la hanche lors de ce match à Boston. Résultat : à cause de douleurs ressenties le lendemain, le rookie n’était pas sur le parquet à Milwaukee cette nuit. Selon le Dallas Morning News, le meneur devrait également être absent dimanche, lors du déplacement des Mavs dans le Minnesota.  Lire la suite »

JJ Barea et Dirk Nowitzki se régalent face au fantôme des Clippers

En grande difficulté cette saison, les Mavs ont profité de la venue de Clippers décimés pour régaler leur public et s’imposer 108-82 au terme d’un match maîtrisé de A à Z. Si toute la formation de Rick Carlisle a été au diapason, le meneur portoricain JJ Barea (21 pts à 8/12, 10 pds) a tout de même tiré son épingle du jeu, en deuxième quart-temps notamment lorsque les locaux ont considérablement creusé l’écart.

Dirk Nowitzki a pour sa part fait ce qu’on attend de lui cette saison, tout dans l’efficacité et la rentabilité avec 16 points en 25 minutes à 5/5 à 3-points. Côté Clippers, Doc Rivers, contraint de bricoler avec les valides, n’a pas réussi à imposer un plan de jeu qui a rapidement volé en éclats face à la bonne agressivité et à l’adresse des Texans. Mention spéciale pour la propulsion arrière Austin Rivers – Lou Williams avec un triste 8/31 au tir en cumulé… Lire la suite »

Les Nets punissent les Mavs au rebond

Match accroché de bout en bout entre les Mavericks et les Nets. Finalement, ce sont DeMarre Carroll (22 points) et ses camarades qui s’imposent (109-104) en profitant du manque de protection de cercle et de présence intérieure des Texans. Bousculé jusqu’à la fin, Brooklyn a ainsi assuré sa victoire grâce à une flopée de rebonds offensifs en fin de match. Lire la suite »

Pour le retour de Tony Parker, LaMarcus Aldridge martyrise à nouveau les Mavs

« LaMarcus Aldridge trop fort pour les Mavs. » On aurait pu reprendre le même titre qu’il y a dix jours pour résumer le Spurs-Mavs de cette nuit, durant lequel LaMarcus Aldridge a une nouvelle fois battu son record en saison (33 points et 10 rebonds) pour venir à bout de Dallas (115-108). Un match marqué par le retour de Tony Parker (6 points et 4 passes en 14 minutes) dont la vista est toujours bien là. Mais « LMA » a surtout reçu le soutien de son compère de raquette Pau Gasol (25 points), sans oublier quatre autres Spurs à plus de 11 points dont l’essentiel Kyle Anderson (12 points, 10 rebonds et 5 passes).

Une marque très bien répartie en face également avec 7 joueurs à plus de 10 points, dont 19 chacun pour le tandem Dennis Smith – Wesley Matthews. Dallas, beaucoup mieux ces dernières semaines, a craqué en toute fin de match. Lire la suite »

Les Mavericks se promènent face à un bien triste Thunder

Que la victoire retentissante face aux champions en titre semble déjà très loin… Le Thunder est de nouveau tombé cette nuit, une vilaine chute sur le parquet de Dallas (97-81). L’homme du match n’est autre que Dirk Nowitzki (19 points), adroit tout au long de la soirée et bien servi par ses partenaires. Cette adresse a fui le Thunder à l’image d’un Paul George en souffrance (2 points à 1/12 mais 10 passes) alors que Russell Westbrook a été le seul à surnager (28 pts, 12 rbds et 9 pds). Largement insuffisant dans un match où Oklahoma, qui réalise là sa plus petite prestation offensive de l’année, a compté au moins 15 points de retard durant toute la seconde période. Lire la suite »

Harrison Barnes tue les Grizzlies au buzzer !

Les Grizzlies pensaient avoir fait le plus dur en reprenant l’avantage grâce à un 7-0 à l’initiative de Marc Gasol. La claquette de JaMychal Green finalement accordée, Memphis se retrouvait à 94-92 avec 0.5 seconde à jouer.

C’est néanmoins suffisant pour permettre à Harrison Barnes d’inscrire le 3-points qui tue, avec la planche ! Lire la suite »