Draft News

Draft 2018 : le staff d’Alabama voit du Russell Westbrook en Collin Sexton

Attendu dans le Top 14 de la prochaine Draft, Collin Sexton est annoncé comme l’un des deux meilleurs meneurs de la cuvée, avec Trae Young. Du côté du staff d’Alabama, Avery Johnson et son assistant Yasir Rosemond n’hésitent d’ailleurs pas à vanter les qualités de leur joueur, dressant de lui un portrait extrêmement flatteur.

« J’ai coaché Aaron Brooks à Oregon », explique Yasir Rosemond. « Aaron était rapide, très rapide. Mais Collin, lorsque le terrain est ouvert, sa vitesse est incroyable. Il va là où il a besoin de sa vitesse. Et c’est quelqu’un de fort et puissant. Je ne veux pas lui mettre ce type de pression, mais il a les capacités d’un Russell Westbrook. »

Et dans le pire des cas ?

« Dans le pire des cas, et je le dis sans manque de respect, mais ce sera Eric Bledsoe, parce qu’il a le même type de vitesse et de capacités athlétiques. Dans le meilleur des cas ? Je pense qu’il peut atteindre le niveau de Russell Westbrook. »

« Combien de meneurs actuels ne peuvent pas marquer ? »

Un constat partagé par Avery Johnson, actuel coach de la fac d’Alabama, sur le plateau de Kevin Garnett.

« Il est une combinaison de plusieurs joueurs. Au niveau de l’intelligence de jeu, c’est Rondo. Il a la vitesse et les qualités athlétiques de Kevin Johnson et Russell Westbrook, dans l’attaque du cercle. Il a la dureté, le jeu à mi-distance et à 3-points d’Isiah Thomas, celui des Pistons. Il a des feintes dans la raquette. S’il joue Westbrook et Chris Paul en back-to-back, il n’y a pas à avoir peur. Il va vraiment penser qu’il est le meilleur joueur sur le terrain. »

À l’approche de la Draft, il est habituel de voir fleurir ce genre de portraits un brin exagérés. Car si Collin Sexton est vraiment un mélange de tous ces joueurs, il serait sans doute annoncé plus haut. Le problème, c’est que beaucoup s’interrogent sur son avenir à la mène. En NCAA, il a souvent forcé et a eu du mal à créer du jeu.

Mais selon Yasir Rosemond, c’est parce que l’équipe avait avant tout besoin de lui dans un rôle de scoreur.

« Il va rapidement être un meilleur défenseur que ce que les gens imaginent. Et un meilleur passeur aussi. Il peut vraiment passer la balle. Nous l’avons mis dans ces situations parce qu’on avait besoin qu’il marque. Mais il aime passer. C’est un scoreur déterminé, et c’était très bien pour nous. Ça a fait se demander aux gens : ‘Peut-il jouer meneur ?’ Je dis qu’il peut le faire. Regardez en NBA. Combien de meneurs actuels ne peuvent pas marquer ? »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *