Matchs
hier
Matchs
hier
CLE111
BOS102
News

Festus Ezeli est toujours « hanté » par le Game 7 des Finals 2016

Invité du podcast de Michael Rapaport, Festus Ezeli est revenu sur les Finals 2016 et ce fameux Game 7. Titulaire, le pivot des Warriors n’avait pourtant joué que 10 minutes, les Cavaliers profitant à chaque fois de sa présence sur le terrain.

« On ne peut pas passer à autre chose après ça », explique-t-il. « C’est toujours dans un coin de votre tête. ‘Qu’est-ce que j’aurais pu faire ? Qu’est-ce qu’on aurait pu faire ? Comment est-ce arrivé ?’ J’étais avec les gars en début de saison, pour le premier match de l’année, quand ils ont eu leurs bagues [de champions 2017]. J’étais tellement heureux pour eux. Ce sont mes frères. Nous avons connu tellement de batailles ensemble. Ils seront mes frères pour la vie et j’étais heureux pour eux. »

Festus Ezeli n’a lui pas eu de rédemption. Laissé libre par les Warriors après les Finals 2016, il avait ensuite rejoint les Blazers… sans pouvoir y disputer une seule minute. Un an plus tard, il avait donc été coupé par Portland.

« D’un autre côté, ils ont donc pu prendre leur revanche. Ils ont eu leur revanche après cette défaite à 3-1, qui était humiliante. Moi, j’étais en Europe et, autour du monde, tout le monde était au courant. Pour nous, perdre cette série de cette façon… L’équipe était abattue alors que LeBron et Kyrie étaient tellement forts. Il n’y avait rien à faire pour stopper ces gars une fois lancés. »

Désormais éloigné de la NBA, le pivot nigérian a du mal à tourner la page.

« L’un des meilleurs moments de ma vie, c’est quand on a gagné le titre l’année d’avant. L’un des pires, c’est quand on l’a perdu l’année suivante. Je déteste perdre mais perdre de cette façon, surtout que je n’étais pas à 100% et que je n’étais pas capable d’aider mon équipe comme je le souhaitais, ça me hante toujours aujourd’hui. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *