Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
GSW82
HOU72
News

Joe Prunty ne veut pas enfoncer Jabari Parker

Si tout le monde a connu un début de série compliqué chez les Bucks, Jabari Parker est le grand perdant dans les vestiaires de Milwaukee : après un Game 1 très décevant (2 points et 4 rebonds en 14 minutes), il a fait encore pire lors du Game 2 face aux Celtics : 0 point et 2 rebonds en 10 minutes.

L’ailier s’est même plaint ouvertement de son faible temps de jeu après la deuxième manche, mais déjà en amont de celle-ci, ses coéquipiers évoquaient un homme sous pression et dépassé par ses émotions. Quoiqu’il pense des choix de son entraîneur, ce dernier comprend en tout cas le mal-être du joueur et ne veut pas l’enfoncer.

« Bien sûr, les gars veulent être sur le terrain et je pense que quand ils n’y sont pas, ils sont frustrés » explique Joe Prunty à WTMJ. « Je pense qu’il y a plusieurs gars ici qui pourraient témoigner sur leur volonté d’être sur le terrain, leur volonté de contribuer, de rentrer et d’aider à gagner, et c’est ce qu’on veut. »

Les rotations resserrées ne font pas que des heureux en postseason. Reste que Jabari Parker pensait faire partie du noyau dur de celle-ci après une fin d’exercice solide à 12.6 points et 5 rebonds de moyenne en seulement 24 minutes.

Dans le mauvais tempo

Que s’est-il passé alors ? Appliqué sur ses premières minutes dans le Game 1, il a eu la malchance de faire partie d’un cinq bancal qui a enchaîné les pertes de balle et permis aux Celtics d’allumer le Garden en fin de premier quart. Il a bizarrement été le seul à en faire les frais, sortie par son entraîneur à la pause, entre les deux quart-temps.

Revenu un peu plus tard, il se fera alors seulement remarquer en se faisant contrer deux fois, et en s’énervant face à Marcus Morris. Sorti à ce moment-là, victime d’une mauvaise gestion de ses émotions, c’est ce qu’on retrouvera par la suite à chacun de ses passages : un Jabari Parker dans le mauvais tempo des deux côtés du terrain, et qui l’est de moins en moins vu la durée de ses passages. Pourtant, Joe Prunty assure qu’il continue de lui faire confiance.

« On a besoin de Jabari. On a besoin qu’il aille sur le terrain faire toutes ces choses qu’il sait faire. Marquer en fat partie. Le rebond est quelque chose dont on a vraiment besoin dans cette série pour éviter les points sur deuxième chance qu’ils obtiennent. Mais il y a beaucoup de choses à faire et l’une d’entre elle est de prendre soin de la balle en équipe. »

De ce point de vue là, tout le monde doit revoir son niveau de dureté et d’envie, point sur lequel Eric Bledsoe a insisté. Mais Jabari Parker est loin d’être le pire et son +/- de -29 sur les deux rencontres semble trompeur : effacé, il n’a surtout pas eu beaucoup de temps pour s’exprimer. En espérant que le retour dans le Wisconsin rebooste tout le monde, lui y compris.

« Notre boulot, c’est de jouer les deux matchs qui arrivent comme si c’était les Game 1 et 2 » exhorte Joe Prunty. « On n’a pas fait ça et il y a plusieurs facteurs qui l’expliquent. On en a parlé, on a regardé des vidéos, et on a bossé sur le terrain. »

Pour voir les résultats, rendez-vous la nuit prochaine à 3h30.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *