Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIL
BOS2:00
News

CJ McCollum : « Quand le lion ne trouve pas de proie, il ne devient pas végétarien »

Ce n’est pas la première fois dans sa carrière que CJ McCollum (19 points à 7/18 aux tirs) passe à côté d’un match en adresse. Au tournoi NCAA avec Lehigh, ou en playoffs les années passées avec Portland, le shooteur de Rip City a en effet connu des soirées compliquées avant ce Game 1 (et cette première mi-temps à 0/6) contre la Nouvelle-Orléans.

Pour lui, ça fait partie du métier. Mais il peut aussi employer une métaphore zoologique plus évocatrice…

« Quand le lion part en chasse et qu’il ne trouve pas sa proie, il ne devient pas végétarien », lance-t-il, inspiré, sur NBC. « Il continue à chasser et trouve une solution. »

Ayant déjà promis à chaud, après le match, qu’il reviendrait plus fort au Game 2, CJMcCollum a également reçu le soutien de son camarade, Damian Lillard (18 points, 7 rebonds, 7 passes mais à 6/23 aux tirs). Les deux hommes ont échangé des messages toute la soirée pour exorciser ce revers.

De quoi tourner la page lors du shooraround dominical.

« Après une défaite au Game 1, tout le monde pourrait être tendu car la défaite pèse encore. Mais ça n’était pas le cas », assure le meneur. « On est déçu car on n’a pas assuré notre partie du travail. On a fait notre séance vidéo et on s’est dit ce qu’on avait à se dire. On sait qu’on doit jouer avec un sentiment d’urgence, mais aussi jouer libéré. »

« Il n’y a rien de méchant à traverser un peu d’adversité »

CJ McCollum et Damian Lillard ont peut-être joué avec le frein à main avec l’ombre envahissante d’Anthony Davis qui régnait dans la peinture. Mais si on recherche un sentiment d’urgence, on ne cède pas pour autant à la panique à Rip City.

« Je ne me soucie jamais à propos de CJ », ajoute Dame. « Je sais qu’il est extrêmement confiant et il croit en lui. »

CJ McCollum a déjà prouvé par le passé qu’il a la capacité de rebondir après ce type de contre-performances. À ses côtés, Damian Lillard a même décidé d’accueillir cette adversité à bras ouverts. Après tout, rien n’est censé être facile !

« Il n’y a rien de méchant à traverser un peu d’adversité. Ça arrive simplement plus tôt que prévu. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *