News Résumé

Même les Mavericks gagnent à New York

Dans le sillage d’un solide Harrison Barnes (30 points, 4 rebonds, 4 passes décisives), les Mavericks s’imposent 110-97 face aux Knicks dans cette affiche du « tanking show ». C’est la 8e défaite de suite de New York malgré les 21 pts de Michael Beasley et les 19 de Tim Hardaway Jr.

Beasley au presque parfait !

Le match démarre de la meilleure des manières pour le duo des Knicks Mudiay-Kanter, très inspiré dès l’entre-deux initial. Le pivot turc au rebond, et le meneur d’origine congolaise au point, et voici les Knicks qui prennent un premier avantage (8-5). Hardaway Jr se joint à la fête et prend de bonnes initiatives en attaque, en marquant 6 points de suite pour aider les siens à poursuivre sur leur bonne lancée. Mais Harrison Barnes ne l’entend pas de cette oreille et les Mavericks recollent à une longueur après huit minutes de jeu (17-16).

Kanter poursuit sa moisson aux rebonds (9 prises lors du premier quart !). Barnes est le seul Maverick à être performant, au grand regret de Rick Carlisle qui essaie d’utiliser les derniers matches de la saison régulière pour construire pour la saison prochaine. Les Bockers n’en profitent pas pour creuser l’écart et s’endorment sur leurs lauriers (31-29).

Frank Ntilikina organise parfaitement le jeu des siens en cette entame de second quart, et les locaux prennent une plus grande avance (38-29). Troy Williams montre une belle énergie, et Beasley retrouve des couleurs après de bons matches en janvier. L’ancien ailier de Miami prend une bonne partie des ticket shoots de la seconde unité, et les Knicks poursuivent leur marche en avant sans vraiment distancer leurs adversaires du soir (55-49).

Les Mavericks n’ont plus rien à jouer cette saison, et Rick Carlisle tente des cinq « expérimentaux » avec quatre arrières et un intérieur, ce qui ne lui donne que peu de satisfactions. Yogi Ferrell passe la vitesse supérieure et fait courir les siens, et Barnes continue à noircir la feuille côté Dallas. L’ambiance du Madison Square Garden semble plus proche de celle d’un match de vétérans du dimanche matin qu’à celle d’un match de saison NBA, et ne réagit qu’après les tirs du fougueux Beasley (19 points en première période, 9/10 aux tirs !). Après les 24 premières minutes, ce sont les New Yorkais qui mènent au tableau d’affichage (60-57).

Même sans enjeu, Barnes fait le travail

La seconde période démarre sur un faux rythme, et ce sont les visiteurs qui profitent des ballons perdus de Mudiay et de Lee, pour recoller, puis passer devant en deux temps, trois mouvements (66-64). Les Knicks font n’importe quoi et Hornacek se prend la tête sur le banc, sans trouver de solutions pour redonner un coup de boost à ses hommes. Après une énième action raté du meneur d’origine congolaise, le technicien local prend un temps mort pour essayer de faire réagir l’équipe. Cet arrêt de jeu n’aura aucun effet et les Mavericks jouent sans pression et de manière efficace (71-64).

Le duo des mobylettes texane Smith Jr et Ferrell donne le tournis aux locaux, qui ne savent pas comment stopper l’hémorragie malgré un bon Ntilikina en défense. Nouveau temps mort pour le coach local, excédé par le manque de réaction des siens qui n’ont pas marqué depuis 7 minutes et viennent d’encaisser un 14-0 ! Burke et Hardaway ont beau marquer sur deux oublis défensifs de Dallas, mais les Knicks sont à la traine à la fin de cet avant-dernier quart temps (83-72).

Les locaux sont en roue libre dans ce dernier quart et Dirk Nowitzki prend même le luxe de terminer une contre-attaque et d’humilier O’Quinn avec une banderille longue distance (90-76). Nouveau temps mort pour Hornacek, qui a complètement perdu patience. J.J Barea se régale en attaque et met Mudiay au supplice, qui retourne sur le banc après une (nouvelle) soufflante de son entraineur. Seul Burke joue à un niveau acceptable et les coéquipiers de Dirk Nowitzki ont la main sur le match.

L’entrée de Troy Williams donne un nouveau souffle aux siens, qui recollent à deux possessions à moins de cinq minutes du terme (99-93) ! Mais les hommes de la franchise de Mark Cuban ne se laissent pas perturber par ce sursaut d’orgueil des locaux. Barnes (30 points) calme les ardeurs locales sur deux tirs à mi-distance puis en allant provoquer des fautes en jouant poste bas. Dans ce duel de cancres, ce sont bien les Mavericks qui repartent du Garden avec la victoire (110-97).

 

Knicks / 97 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
L. Thomas 23 1/5 1/3 0/0 0 1 1 2 4 2 0 0 3 4
T. Hardaway Jr. 39 8/17 1/6 2/2 0 3 3 1 2 0 4 0 19 10
E. Kanter 21 1/4 0/0 1/2 4 11 15 1 2 0 3 0 3 12
E. Mudiay 26 4/9 2/4 0/0 0 1 1 2 1 1 3 0 10 6
C. Lee 15 0/1 0/1 0/0 0 0 0 1 0 1 2 0 0 -1
M. Beasley 33 10/13 0/0 1/1 2 2 4 1 1 0 1 0 21 22
T. Williams 22 3/8 0/2 1/2 3 5 8 1 1 2 3 0 7 9
K. O'Quinn 20 3/5 0/0 2/2 1 5 6 4 3 2 1 1 8 18
F. Ntilikina 16 2/8 0/3 0/0 0 2 2 6 2 0 0 0 4 6
T. Burke 15 6/9 3/4 1/1 0 3 3 0 1 1 2 0 16 15
D. Dotson 9 2/3 1/2 1/2 0 1 1 0 1 0 0 0 6 5
Total 40/82 8/25 9/12 10 34 44 19 18 9 19 1 97
Mavericks / 110 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
H. Barnes 34 10/19 1/3 9/9 2 2 4 4 0 0 2 0 30 27
D. Finney-Smith 21 1/4 0/2 1/2 3 6 9 2 3 1 1 0 3 10
D. Nowitzki 20 5/10 3/7 0/0 0 6 6 1 2 1 2 0 13 14
Y. Ferrell 28 4/8 2/5 0/0 0 1 1 2 1 2 0 0 10 11
D. Smith Jr. 31 6/19 3/8 2/2 2 1 3 2 3 2 2 1 17 10
J. Warney 12 4/7 0/0 0/1 1 2 3 0 1 0 1 0 8 6
D. McDermott 20 3/6 2/5 0/0 0 1 1 0 1 1 0 0 8 7
N. Noel 20 1/5 0/0 0/0 1 5 6 1 1 2 0 0 2 7
D. Powell 9 1/1 1/1 4/4 1 1 2 0 0 0 0 0 7 9
J.J. Barea 19 5/10 2/4 0/0 0 2 2 7 0 0 4 0 12 12
K. Collinsworth 22 0/0 0/0 0/0 2 1 3 3 3 2 0 0 0 8
S. Hopson -- ///// ///// ///// -- -- -- -- -- -- -- -- -- 0
Total 40/89 14/35 16/18 12 28 40 22 15 11 12 1 110
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *