News

Jusuf Nurkic a bossé pour muscler son jeu

Bien dans leur basket, les Blazers se présentent dans d’excellentes dispositions avant le sprint final. Outre la forme olympique de leur meneur All-Star, Damian Lillard, qui marque plus de 17 points en moyenne… rien qu’en deuxième mi-temps, Portland peut aussi compter sur CJ McCollum mais également sur son pivot, Jusuf Nurkic.

« J’ai dit aux coachs que j’étais meilleur que ça »

Critiqué à juste titre en début de saison, avec une maladresse proche du cercle qui ne lui ressemblait pas, Jusuf Nurkic a remis les pendules à l’heure. Sur la série actuelle de 7 victoires de Portland, il tourne à 15 points de moyenne, à plus de 50% de réussite. Cette nuit encore, il a lâché un superbe double double : 16 pts et 16 rbds.

« J’ai dit aux coachs que j’étais meilleur que ça », révèle-t-il sur NBC. « J’ai travaillé sur mes finitions près du cercle pendant la coupure du All-Star. La coupure m’a donné du temps pour travailler et me reposer mentalement. »

Arrivé une heure, ou au pire une demi-heure, avant tout le monde aux entraînement depuis le All-Star Break, Jusuf Nurkic assume ses promesses. Il bosse d’arrache-pied pour résister aux défenseurs adverses qui lui arrachent souvent les bras.

« Il passe beaucoup de temps à travailler sur ça », confirme Damian Lillard. « Les coachs le poussent à l’entraînement et il a répondu présent, il est très physique avec le ballon. On peut voir qu’il est concentré sur le fait de jouer physique, d’être plus costaud quand il attaque le cercle. Et il en voit les résultats maintenant. »

« On ne perd rien car chacun des gars apporte son écot »

Gêné face au Thunder, où il a par exemple raté un dunk à deux mains en contre-attaque, Jusuf Nurkic n’a pas baissé les bras. Et s’il avait fini à 9 points (à 4/11) et 7 rebonds « seulement », il devait être crédité d’un immense travail défensif pour tenir le choc face au buffle Steven Adams.

Comme leur « Bosnian Beast », tous les Blazers sont en ordre de marche pour cette fin de saison. Evan Turner, Zach Collins ou encore Shabazz Napier sont devenus de solides options pour Terry Stotts en sortie de banc.

« Ces deux dernières années, quand on était sur une belle série, c’était toujours parce que CJ ou moi avions un bon passage. Maintenant, c’est bien plus collectif », conclut Dame. « On ne perd rien car chacun des gars apporte son écot. Quand on peut obtenir cette production et cette concentration des gars, ça fait une grosse différence. C’est un effort collectif. On est en train de devenir une meilleure équipe. »

Qualifiés en playoffs ces quatre dernières saisons, les Blazers ont connu deux accessions au 2e tour en 2014 et en 2016. La franchise de Rip City aimerait-elle les années paires ?

Jusuf Nurkic Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2014-15 DEN 62 18 44.6 0.0 63.6 2.0 4.2 6.2 0.8 3.3 0.8 1.4 1.1 6.9
2015-16 DEN 32 17 41.7 0.0 61.6 2.0 3.4 5.5 1.3 2.8 0.8 1.7 1.4 8.2
2016-17 * All Teams 65 21 50.8 0.0 57.1 2.4 4.8 7.2 1.8 2.5 0.8 2.2 1.2 10.2
2016-17 * DEN 45 18 50.8 0.0 49.6 2.0 3.8 5.8 1.2 2.0 0.6 1.8 0.8 8.0
2016-17 * POR 20 29 50.8 0.0 66.0 3.4 6.9 10.3 3.2 3.7 1.2 3.1 2.0 15.2
2017-18 POR 79 26 50.5 0.0 63.0 2.4 6.6 9.0 1.8 3.1 0.8 2.3 1.4 14.3
Total   238 22 48.5 0.0 61.2 2.3 5.0 7.3 1.5 3.0 0.8 2.0 1.3 10.4
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *