News

Troisièmes à l’Ouest, les Blazers ne craignent personne !

À l’image de ces Blazers crû 2018, qui semblent plus matures que jamais, Evan Turner a été très bon quand on a fait appel à lui contre le Thunder. L’ailier vétéran n’avait plus été titularisé depuis un mois et il a assuré 17 points dont 3/4 à 3-points, son meilleur score de la saison derrière l’arc. Le tout complété d’une défense solide face à Paul George.

Depuis leur vilaine défaite à la maison contre Utah, les Blazers n’ont plus perdu ! Vont-ils tenir le choc et se maintenir dans le Top 4 dans la conférence Ouest ?

« On contrôle nos matchs par notre régularité en ce moment »

Cela fait ainsi six victoires de rang pour Rip City, et pas des moindres avec Golden State, mais aussi Utah (chez eux pour se venger) et coup sur coup, Minnesota et Oklahoma City. Portland est 3e à l’Ouest et forcément, les sourires sont de sortie.

« C’est clairement plaisant », confirme Evan Turner. « On a su hausser notre niveau de jeu pendant cette série. On a été solide mentalement et on a réussi à emporter de grosses victoires. Et puis, défendre notre terrain est évidemment très important. Maintenant, on doit juste finir le travail ! »

Le classement début mars n’est effectivement pas une fin en soi. Les Blazers le savent bien, CJ McCollum au premier chef.

« C’est très bien [d’être 3e] mais ça ne nous sert à rien au moment présent. Finir 3e dans vingt matchs, ça serait déjà beaucoup mieux. Mais on a encore beaucoup de chemin pour y arriver. On a encore beaucoup de matchs à jouer et j’ai hâte de continuer à défendre fort et en équipe. On doit continuer à coller à nos principes de jeu et s’en sortir avec des victoires sur ces petits écarts. »

De fait, les Blazers ne se déballonnent plus. Ils ont désormais le coffre pour assumer l’enchaînement des matchs, mais aussi l’intensité des rencontres au sommet. Et la combinaison des deux également !

« On continue de montrer notre progression », analyse Damian Lillard. « On était très concentré. On a connu pas mal de hauts et de bas cette saison. On a des moments parfois compliqués dans les matchs mais on ne laisse pas ça affecter notre défense, notre attaque et notre énergie. On contrôle nos matchs par notre constance en ce moment. »

Bien dans leur basket, les Blazers sont à la parade

En l’occurrence, face à Oklahoma City, les Blazers ont réussi à tenir malgré les coups de boutoir de Russell Westbrook (qui finira à 30 points) et de Paul George (21 points).

« On n’était pas tellement en réussite et je sais que, personnellement, j’aurais dû mieux faire au shoot », rajoute Dame. « Mais on a continué à bien défendre, à obtenir des stops. Et à faire les bons choix, les bonnes passes, les bonnes actions. »

Le fonds de jeu des Rip City est effectivement à l’oeuvre dans cette belle série actuelle. Jusuf Nurkic et Ed Davis, plus le rookie Zach Collins qui vient de signer sa meilleure perf’ en carrière, solidifient la raquette et la défense s’en ressent.

« Peu importe si c’est Moe, Chief, Nurk ou Pat, c’est important qu’on ait quelqu’un qui sorte une grosse performance », conclut Terry Stotts. « Ça viendra forcément de quelqu’un mais ça ne sera pas nécessairement le même chaque soir. »

Bien dans leur basket, les Blazers sont à la parade. Actuellement sur le podium après un début de saison pas forcément très clinquant, Portland attaque le sprint final, soit sa spécialité.

Ces deux dernières saisons, les Blazers ont posté des bilans solides après la coupure du All-Star Game : 17-9 en 2015-16, et 17-8 l’année passée. Et cette saison, ils sont encore bien partis pour faire la même chose (5-0). La différence, c’est que Portland pourrait bien finir dans le Top 4 et donc avoir l’avantage du terrain en playoffs, comme en 2015 !

Propos recueillis à Portland

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *