News

Warriors à Washington : la politique malgré tout au rendez-vous

En plus de la victoire sur les Wizards, les Warriors repartent de Washington avec ce que la plupart des joueurs décrivent comme une « riche expérience » : la fameuse visite de musée prévue avant la rencontre, organisée en lieu et place de la cérémonie à la Maison Blanche.

Loin des caméras, ils ont donc parcouru le Musée national de l’histoire et de la culture afro-américaine en compagnie d’une quarantaine de jeunes du coin. Le natif de Washington, Kevin Durant, pour qui c’était la première visite de ce musée, a d’ailleurs été marqué par l’enthousiasme affiché par ces derniers : « En leur donnant cette expérience, je dois remercier l’organisation des Warriors d’avoir pensé à moi et à mon quartier de cette façon. »

« Les joueurs de la ligue prennent conscience du pouvoir de leur voix »

De son côté, Stephen Curry parlait d’une rencontre « unificatrice », vraisemblablement par opposition à ce qu’incarne le président américain Donald Trump.

« Chacun a une voix. Et quand vous viendrez à la salle ce soir, vous verrez des gens de tous les horizons, profitant du spectacle et du sport sur le terrain. Ça rapproche les gens et je pense que cela s’est manifesté pendant ce débat avec les jeunes. La rhétorique et la haine et le mépris général du haut, les tentatives de divisions sont la réaction inverse. Les joueurs de la ligue prennent conscience du pouvoir de leur voix et ils répandent de l’amour et du positif. C’est la chose la plus importante que j’ai remarquée l’année dernière, c’est sain, et c’est ce que nous essayons tous d’accomplir. »

Voilà pour la philosophie générale. Les Warriors ont en revanche eu plus de mal à ne pas politiser leur passage dans la capitale, comme ils le souhaitaient. Car juste après la rencontre, ils étaient attendus à la sortie du vestiaire par Nancy Pelosi et Barbara Lee, toutes deux démocrates et représentantes de la Californie à la Chambre des représentants.

« Je suis vraiment fière de tout ce qu’ils ont fait », notait Barbara Lee. « Leur esprit d’équipe, leur façon de jouer… Ils nous rendent fiers. Mais ils sont aussi des leaders civiques. Ils rendent à la communauté, c’est ce qu’ils font ici à Washington. Je suis très reconnaissante de la façon dont ils remercient les gens. J’ai le plus grand respect pour eux tous et les décisions qu’ils prennent. Ils se conduisent d’une manière très digne et humble, et ils sont de grands êtres humains. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *