News

Kevin Love pressé de démarrer avec sa « nouvelle » équipe

Avec tout le remue-ménage qu’ont connu les Cavaliers ces dernières semaines, on en aurait presque oublié Kevin Love. Présent à Los Angeles, il ne sera pas sur le parquet, dimanche soir, pour le match des étoiles auquel il était sélectionné. Toujours out avec sa main cassée, il a bien sûr suivi toutes les secousses survenues à Cleveland ce mois-ci.

Et Kevin Love, comme beaucoup s’accordent à le dire, pense aussi que de tels changements étaient nécessaires pour relancer la machine. « On connaissait une mort lente en quelque sorte », décrit l’intérieur en référence aux propos employés par le GM Koby Altman.

Pour éviter une telle issue, le mouvement majeur a bien sûr été d’envoyer Isaiah Thomas aux Lakers. Par rapport à ce dernier, Kevin Love estime que l’équipe n’avait pas « trop de problème » avec le meneur, tant sur et en dehors du terrain. Mais le facteur blessure a pesé sur les événements.

« C’est difficile de revenir d’une blessure pareille », juge l’ancien Wolf qui la compare avec sa propre blessure à l’épaule durant les playoffs 2015. Q »uand tu perds de l’explosivité par rapport à sa taille, et que tu es habitué à être ce gars à avoir autant le ballon en main, c’est dur d’avoir un impact conséquent tout de suite. Et je pense qu’il voulait être très bon, très vite. »

« Nous n’avons jamais trouvé notre identité »

Puis il ajoute qu’il était « difficile pour un certain nombre de gars d’être là et de s’adapter à nous », sous-entendu les cadres de l’équipe. Ces derniers doivent désormais composer avec les nombreuses arrivées, et déjà les changements semblent notables. Outre les victoires marquantes face à Boston et OKC, Kevin Love note surtout que les Cavs nouvelle version ont retrouvé « la joie » : « Avoir de nouveaux visages dans les vestiaires, une bouffe d’oxygène, c’est bon pour nous. »

Certes, mais malgré ce début de bonne dynamique, il faudra patienter pour que tout le monde soit sur la même longueur d’onde.

« Malgré les retours de blessures ou les changements de cinq majeur, nous n’avons jamais trouvé notre identité », poursuit-il en référence à l’ancienne version. « On se dit qu’avec les nouveaux joueurs, ça va prendre un peu de temps. Ces dernières années, on sait qu’on a connu un peu de chaos lorsque janvier approchait. Mais on va trouver un moyen pour que ça marche à l’approche du mois d’avril, en espérant faire une grosse série. »

Ces ajustements pourraient justement prendre un mois selon lui. Ce dernier est d’autant plus concerné qu’il devra prendre le train en marche, alors qu’il espère revenir avant fin mars.

« Je suis excité de revenir avec cette nouvelle équipe. Je m’adapterai et j’espère que j’aurai suffisamment de matches pour me remettre dans le rythme. C’est ma 4e année à Cleveland, je sais exactement ce que Ty Lue et les coaches attendent de moi. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *