Matchs
hier
Matchs
hier
News

L’après-Kidd se passe très bien pour les Bucks

Sur le plan purement comptable, le changement d’entraîneur des Bucks a eu un effet positif puisque Milwaukee affiche désormais 9 victoires et 2 défaites depuis que Jason Kidd a été licencié. Ce mercredi, ils pointent même à la 4e place de la conférence Est, à égalité avec les Wizards.

Un bilan significatif bien évidemment, mais qui doit être nuancé. Sur ces 11 rencontres, les Bucks n’ont en effet affronté que trois formations virtuellement qualifiées pour les playoffs : Philadelphie, Minnesota et Miami. Pour une victoire contre les Sixers, et deux défaites. En clair, huit des neuf victoires l’ont été contre des adversaires que le club devait battre.

Peut-on alors dire que Joe Prunty a réellement changé les Bucks ? « C’est quasiment la même chose », estime Giannis Antetokounmpo. « Le plan de jeu est le même. Je pense que les gars évoluent avec plus de confiance actuellement. »

Une confiance traduite par l’attitude des joueurs dans les deux rencontres floridiennes, à Miami puis Orlando.

« On essaie de s’améliorer chaque jour qui passe et c’est du match après match, quart-temps par quart-temps », explique Joe Prunty. « Le troisième quart-temps contre Miami, on a eu du mal, en encaissant un 30-8, mais on s’est battu et on s’est donné une chance. J’ai aimé qu’on retrouve ça pour le match d’Orlando. On a été distancé, on est revenu, on a pris les commandes. Ils sont revenus, mais on a montré notre résistance. On continue de se battre malgré des situations compliquées. »

Durant cette période, les Bucks ont perdu Malcolm Brogdon et Matthew Dellavedova, mais ils ont retrouvé Jabari Parker et recruté Tyler Zeller. Moins de vitesse et de création mais davantage de taille et de poids. Même si les adversaires ne sont pas tous des cadors, les Bucks ont resserré leur défense en encaissant seulement 95.9 points de moyenne en 11 matches.

« Notre défense est bonne ces derniers temps», poursuit le coach. « On fait des efforts pour défendre notre ligne à 3-pts. Nos rotations sont bonnes. On effectue un bon travail pour défendre notre raquette ou à 3-pts. Quand on concède les deux, alors cela devient un problème. »

La fin du mois de février apportera des réponses plus définitives sur le vrai niveau des Bucks. Après le All-Star Game, Denver, Toronto, New Orleans, Washington et Detroit seront au programme.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *