Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
HOU
GSW3:00
Magazine News

Trade deadline : dix ans de surprises, déceptions et faux espoirs

DeAndre Jordan, Marcus Smart ou Tyreke Evans vont-ils changer d’équipe jeudi ? Comme tous les ans, la NBA va entrer en ébullition pendant les quelques heures qui précèdent cette fameuse « trade deadline », la date limite pour effectuer des échanges, fixée ce jeudi 8 février à 21h. Mais comme tous les ans, il devrait y avoir bien plus de rumeurs que d’échanges notables lors de cette ultime journée, beaucoup d’équipes espérant davantage faire des économies en prévision de la prochaine intersaison ou récupérer des choix de draft.

Il n’y a qu’à voir les principaux transferts conclus à la dernière minute depuis dix ans pour constater que les plus gros deals se font rarement à la dernière minute.

2017

Pas la trade deadline la plus enthousiasmante de l’histoire. Il ne se passe pas grand chose pendant les quatre heures de direct du Hoopcast, mais l’équipe peut se rattraper en débattant du gros transfert de DeMarcus Cousins qui a eu lieu quelques jours avant en plein All-Star Weekend. On attendait Melo, Paul George ou même un petit Ricky Rubio. On a eu Taj Gibson et Doug McDermott contre Joffrey Lauvergne, Cameron Payne et Anthony Morrow. Ce 23 février ne restera pas dans les annales.

– Houston envoie Corey Brewer et un 1er TDD chez les Lakers contre Lou Williams.

– Philadelphie envoie Nerlens Noel à Dallas contre Justin Anderson, Andrew Bogut et un 1er TDD.

– Chicago envoie Taj Gibson, Doug McDermott et deux 2nd TDD à OKC contre Joffrey Lauvergne, Cameron Payne et Anthony Morrow.

– Phoenix envoie P.J. Tucker à Toronto contre Jared Sullinger et deux 2nd TDD.

2016

Là encore un peu de déception : en fin de contrat en l’été suivant, Dwight Howard et Al Horford ne bougent pas. Pas plus que Blake Griffin, qui aurait été proposé à Denver par des Clippers espérant récupérer Nikola Jokic, Danilo Gallinari, Will Barton et Kenneth Faried…

Une fois de plus, le plus gros transfert a lieu deux jours avec la deadline : Tobias Harris file à Detroit en échange de Brandon Jennings et Ersan Ilyasova. L’échange entre Jeff Green et Lance Stephenson à quelques minutes de la sirène ? Ç’eut été une bombe deux ans plus tôt, lorsque les deux hommes compilaient leur meilleur exercice en carrière. Là, ça l’est un peu moins.

– Memphis envoie Jeff Green aux Clippers contre Lance Stephenson.

– Phoenix envoie Markieff Morris à Washington contre Kris Humphries, DeJuan Blair et un 1er TDD.

2015

Entre les « vrais » joueurs, les droits sur certains et les choix de draft, pas moins de 57 hommes sont échangés lors de la dernière journée du marché des transferts ! Avec notamment un Reggie Jackson qui débarque à Detroit pendant qu’Enes Kanter file à OKC, ou Michael Carter-Williams et Brandon Knight qui se croisent sur la route entre Phoenix et Milwaukee.

Miami fait partie des grand gagnants de la soirée avec l’acquisition de Goran Dragic, mais c’est Boston qui fait le mouvement le plus judicieux (a posteriori), celui qui aura un impact sur l’histoire de la franchise, en récupérant Isaiah Thomas en échange de Marcus Thornton et d’un 1er tour de draft. IT, l’homme qui permettra d’attirer Al Horford, puis Kyrie Irving, malgré lui.

Ce soir-là, Phoenix perd donc deux futurs All-Stars !

– Boston envoie Marcus Thornton et un 1er TDD à Phoenix contre Isaiah Thomas.

– Dans un échange à trois, Miami reçoit Goran et Zoran Dragic, New Orleans récupère Norris Cole, Justin Hamilton et Shawne Williams, tandis que Phoenix voit arriver Danny Granger, John Salmons et deux 1er TDD.

– Dans un échange à trois, Detroit reçoit Reggie Jackson, OKC récupère D.J. Augustin, Enes Kanter, Steve Novak et Kyle Singler tandis qu’Utah voit arriver Grant Jerrett, Kendrick Perkins, un 1er TDD et un 2nd TDD.

– Dans un échange à trois, Milwaukee reçoit Michael Carter-Williams, Tyler Ennis et Miles Plumlee, Philadelphie récupère un 1er TDD tandis que Phoenix voit débarquer Brandon Knight et Kendall Marshall.

2014

La trade deadline la plus tristounette de ces dernières années, avec un Sam Hinkie qui continue d’accumuler les choix de draft et un seul échange attirant l’oeil : Danny Granger quitte l’Indiana pour rejoindre Philadelphie justement, alors qu’Evan Turner et Lavoy Allen font le chemin inverse. Pas de Rajon Rondo, de Pau Gasol ou de Kevin Love à se mettre sous la dent malgré les rumeurs. À noter, le transfert de Nando De Colo à Toronto en échange d’Austin Daye.

Voilà voilà.

2013

Le plus gros « move » de l’hiver est conclu trois semaines avant la deadline, quand Rudy Gay rejoint Toronto (avec la réussite qu’on connait à ce mariage). Le soir fatidique, Josh Smith, Kevin Garnett, Paul Pierce, Eric Bledsoe ou Paul Millsap restent chez eux, et c’est J.J. Redick qui fait l’actu, Orlando envoyant son arrière à Milwaukee dans la dernière ligne droite du marché des transferts.

Un agent dira à Marc Spears : « je suis aller au boulot en corbillard aujourd’hui, avec un costume et un chapeau noirs, parce que c’est mort ici ».

– Milwaukee envoie Tobias Harris, Beno Udrih et Doron Lamb à Orlando contre J.J. Redick, Ish Smith et Gustavo Ayon.

2012

Le transfert qui aura le plus d’impact – une fois de plus avec du recul – est officialisé deux jours avant la limite : Golden State fait le pari Andrew Bogut, blessé pour la saison, et sacrifie Monta Ellis. Le premier sera titulaire d’une des meilleures équipes de l’histoire, le second est aujourd’hui sans club. Et son départ a aidé Stephen Curry à devenir ce qu’il est.

On retiendra de cette trade deadline, fixée exceptionnellement en mars pour cause de lock out, l’arrivée de Gerald Wallace à New Jersey contre un premier tour de draft qui deviendra Damian Lillard, le retour de Stephen Jackson à San Antonio en échange de Richard Jefferson, et le gros trade qui voit Nene, fraichement prolongé par Denver pour 5 ans, rejoindre Washington.

– Portland envoie Gerald Wallace à New Jersey contre Mehmet Okur, Shawne Williams, et un 1er TDD.

– Golden State envoie Stephen Jackson à San Antonio contre Richard Jefferson, T.J. Ford et un 1er TDD.

– Dans un échange à trois, Denver reçoit JaVale McGee, Ronny Turiaf et un 2nd TDD, les Clippers récupèrent Nick Young, tandis que Washington voit arriver Nene, Brian Cook, et un 2nd TDD.

2011

Le 24 février 2011, date de la deadline, tout le monde parle du transfert de Carmelo Anthony à New York qui a eu lieu deux jours avant. Un échange à 14 joueurs qui a poussé (ou pas) Brooklyn à se rabattre sur Deron Williams, débarqué d’Utah 24h avant la date limite.

Ce soir-là, Kendrick Perkins et Nate Robinson rejoignent OKC en échange de… Jeff Green. Surtout les Clippers envoient Baron Davis et un premier tour de draft à Cleveland contre Mo Williams et Jamario Moon. Un « pick » qui se transformera quelques mois plus tard en Kyrie Irving.

– Les Clippers envoient Mo Williams et Jamario Moon à Cleveland contre Baron Davis et un 1er TDD.

– Boston envoie Kendrick Perkins et Nate Robinson à OKC contre Jeff Green, Nenad Krstic et un 1er TDD.

2010

Au lendemain d’un petit « blockbuster trade » qui voit Antawn Jamison débarquer à Cleveland dans un échange à trois (21 points, 9 rebonds moyenne à l’époque tout de même pour l’ailier), ce sont Tracy McGrady, Larry Hugues et Kevin Martin qui jouent aux chaises musicales entre Houston, New York et Sacramento. Un transfert à l’image de la conjoncture : on s’occupe plus des contrats que des joueurs à l’aube d’une free agency très attendue..

– Dans un échange à trois, Houston reçoit Kevin Martin, Hilton Armstrong, Jordan Hill et Jared Jeffries, New York récupère Tracy McGrady et Sergio Rodriguez tandis que Sacramento voit arriver Carl Landry, Larry Hugues et Joey Dorsey.

– Boston envoie Eddie House, Bill Walker et J.R. Giddens à New York en échange de Nate Robinson et Marcus Landry.

2009

Pas grand chose à se mettre sous la dent en cette année 2009. Le nom de Kyle Lowry attire forcément l’attention a posteriori mais à l’époque, le jeune meneur de 22 ans ne vaut que 8 points par match. Soit, un Adonal Foyle, un Mike Wilks et un 1er TDD. On parle d’avantage du swap qui a eu lieu quelques jours avant entre les deux anciens All-Stars Shawn Marion et Jermaine O’Neal.

Pendant ce temps-là, malgré les rumeurs, Amare Stoudemire, Shaquille O’Neal, Baron Davis, Rasheed Wallace and Allen Iverson, Vince Carter, Lamar Odom, ou encore Tracy McGrady, sont tous passés entre les mailles du filet.

– Dans un échange à trois, Houston reçoit Kyle Lowry et Brian Cook, Orlando récupère Rafer Alston, tandis que Memphis voit arriver Mike Wilks, Adonal Foyle et un 1er TDD.

– OKC envoie un 1er TDD à Chicago contre Thabo Sefolosha.

2008

Transféré à quatre reprises dans sa carrière lors de la trade deadline, Larry Hugues fait une deuxième fois ses valises en 2008 : il rejoint Chicago, avec Drew Gooden notamment, pour que Cleveland puisse récupérer Ben Wallace. Un deal conclu une minute avant le buzzer !

Si on vous en parle, c’est que la soirée avait été très calme, après un mois de février complètement fou : transferts de Pau Gasol à L.A., de Jason Kidd à Dallas, et échange entre Shaquille O’Neal et Shawn Marion. Du très lourd, mais une fois de plus, bien avant la dernière soirée.

– Dans un échange à trois, Chicago reçoit Drew Gooden, Larry Hughes, Shannon Brown et Cedric Simmons, Cleveland récupère Ben Wallace, Joe Smith, Wally Szczerbiak et Delonte West tandis que Seattle voit arriver Andrian Griffin, Donyell Marshall et Iran Newble.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *