Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA112
SAC107
ATL104
UTH90
HOU99
MIA90
MEM103
PHI100
MIL109
PHO105
NOR116
CHI119
DAL82
WAS63
DEN63
POR67
LAC
MIN4:30
News

Steve Clifford revient à Charlotte avec un oeil nouveau

Arrêté depuis le 4 décembre, soit 18 matchs pour Charlotte, Steve Clifford a retrouvé son équipe vendredi au centre d’entraînement des Hornets. Des retrouvailles en douceur, avant un entraînement complet mardi et un retour sur le banc pour la réception des Wizards mercredi.

« Je ne dois pas seulement travailler différemment, je dois vivre différemment » a-t-il lancé aux journalistes au moment d’évoquer les raisons de son absence, à savoir de sévères maux de tête. Ceux-ci l’avait poussé à passer une IRM l’an passé – négative – avant de quitter l’équipe le mois dernier lorsque la douleur est devenue trop forte.

Pour y remédier et limiter les effets nocifs du cocktail stress/fatigue, l’entraîneur dort désormais au moins six heures par nuit, avec pour objectif d’atteindre les sept heures. Une recette qui fonctionne, et qui a convaincu les médecins, en concertation avec la direction du club, de lui donner le feu vert pour revenir.

« Je me sens totalement différent » assure-t-il à Sporting News. « Je considère différemment le sommeil, c’est devenu une priorité, et je vais faire des ajustements dans ma manière de travailler. Je dois trouver un moyen de faire plus attention au sommeil et ça ira mieux. »

Une nouvelle façon de voir les choses

Cette absence aura eu un avantage pour le technicien : ça lui a permis de prendre le temps d’analyser les problèmes de son équipe. Celle-ci affiche un bilan de 16 victoires pour 24 défaites et pointe à la 11e place de la conférence Est, bien loin des attentes de début de saison.

« C’est la meilleure équipe qu’on ait jamais eue et on n’a pas encore réussi à jouer correctement de manière régulière » constate-t-il. « Mais je suis sûr que ça va venir. On voit les choses différemment quand on prend du recul et que tu as le temps d’assimiler les choses, au lieu de penser seulement ‘prochain match, prochain match, prochain match’. Ça peut nous aider d’une certaine façon, et c’est vraiment ce que j’ai pu faire. »

Mardi, les Frelons auront donc droit à un bilan de compétence plutôt qu’à des retrouvailles en grande pompe : place de nouveau au travail.

« Je les ai entraînés un paquet de fois, il n’y aura pas de discours. On ira sur le terrain s’entraîner et se préparer pour le match contre Washington. Voilà ce qu’on va faire. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *