Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIA108
PHI128
NOR75
POR55
SAS41
GSW45
Coaching News

[Coaching] Les Rockets à l’épreuve des multiples pièges de Golden State

Ils l’ont dit et répété : les Rockets se sont construits pour faire face aux Warriors, en recrutant notamment des défenseurs polyvalents (P.J. Tucker, Luc Mbah a Moute…) capables de changer sur quasiment tous les adversaires.

La nuit dernière, l’absence de James Harden et de l’ailier camerounais leur a forcément compliqué les choses. On a ainsi bien vu pourquoi cette équipe de Golden State était si compliquée à affronter. Parce que la moindre erreur de communication engendre une série de problèmes impossible à compenser dans la foulée, comme les Rockets ont pu le constater.

Dès le début du match, Andre Iguodala s’est ainsi chargé de rappeler à Chris Paul que la moindre anticipation pouvait être fatale. Sur une simple feinte de main-à-main, l’ailier file en effet vers le cercle.

Moins bon défenseur que Luc Mbah a Moute, Gerald Green a ainsi souvent été à l’origine d’erreurs de communication dans la défense texane. C’est logique car le dunkeur vient d’arriver à Houston et il a eu peu de temps pour se fondre dans le moule. Golden State a donc pu profiter de son manque d’automatismes, comme sur cette action où les Rockets sont écartelés…

Ou sur celle-ci, Zaza Pachulia se retrouvant tout seul dans le dos de la défense.

Même si les Rockets ont beaucoup « switché » et souvent plutôt bien, les écrans perpétuels des Warriors finissent par épuiser les défenses. Surtout que Golden State regorge de joueurs malins capables de punir les anticipations. Sur cette séquence, on voit ainsi Draymond Green venir poser un écran pour Klay Thompson. En réponse, Eric Gordon et Ryan Anderson effectuent leur changement défensif classique, mais l’intérieur écarte l’arrière et s’offre une coupe facile vers le cercle.

En fin de match, c’est cette fois David West qui a profité d’un piège. Après être venu poser un écran pour Klay Thompson, ce dernier se transforme en poseur d’écran et permet de le libérer totalement sous le cercle.

Ces main-à-main qui se transforment en coupes directes vers le cercle, ces faux écrans et ces coupes simultanées sont assez simples dans le principe mais réalisées sur chaque possession, ces actions usent les défenseurs adverses, obligés à une attention constante et sans faille. De quoi comprendre pourquoi il est si difficile de venir à bout de ces Warriors.

LEXIQUE

Le main-à-main est une passe entre deux joueurs, lorsqu’ils sont tout proches l’un de l’autre.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *