Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIA
PHI1:00
NOR
POR3:00
SAS
GSW3:30
News

Brad Stevens : « Je n’arrive pas encore à la cheville de Gregg Popovich »

Victorieux des Cavaliers cette semaine, les Celtics ont commencé la nouvelle année du bon pied. Alors que les finalistes 2017 traversent encore des remous, voire une crise identitaire selon LeBron James, la franchise de Boston continue son petit bonhomme de chemin en tête de la conférence Est.

Brad Stevens était donc satisfait lors de la conférence de presse avec les journalistes internationaux en début de semaine.

« J’apprécie énormément de coacher ce groupe. On a encore beaucoup de chemin à parcourir. Je ne pense pas qu’on évolue encore au niveau d’une équipe qui vise les 60 victoires. On verra en fin de saison où on se situe. »

Adepte du partage du ballon et d’un basket total, le coach a surtout saisi l’occasion d’un break de quelques jours en début d’année 2018 pour faire un rappel sur ses principes de base.

« On a récemment eu un peu plus de temps pour s’entraîner. On a pu passer un peu plus de temps que d’habitude sur le terrain mais on garde toujours à l’idée le long terme. Tout ce qu’on fait en termes de coaching, c’est avec l’objectif de naviguer durant la longue saison régulière, d’optimiser chaque instant mais aussi d’être prêt et à notre meilleur niveau à la fin de l’année. »

À ce titre, Brad Stevens se rapproche de Gregg Popovich. Mais le technicien des Celtics ne se considère pas encore au même niveau que son homologue des Spurs. Loin de là même.

« Quant à une comparaison avec coach Popovich, je ne pense pas que ce soit justifié. Je ne lui arrive pas encore à la cheville, et j’en suis bien conscient. Dans cette ligue, on doit rester humble parce que tous les joueurs et tous les coachs sont bons. Chaque jour, il faut rester sur le qui-vive pour survivre et il ne faut jamais l’oublier. C’est une tâche difficile d’affronter le meilleurs soir après soir et c’est évidemment très flatteur d’être comparé à Pop. Mais je ne le prends pas vraiment au sérieux car j’en suis encore très loin. »

« Les Cavs sont le standard dans la conférence Est »

De même, et malgré la victoire de mercredi qui sonnait comme une revanche, les Celtics ne se pensent pas encore au même niveau que les Cavs… qui les ont précisément battus l’an passé en finale de conférence.

« Les Cavs sont le standard dans la conférence Est. Ils le sont depuis deux ans et demi et tout le monde, y compris notre équipe, ne fait que les poursuivre. »

Respectueux de la hiérarchie NBA, Brad Stevens est aussi au fait du mode de fonctionnement des stars de la ligue. Et en particulier depuis qu’il côtoie quotidiennement Kyrie Irving.

« Il peut encore s’améliorer dans tous les domaines et c’est le lot des très grands joueurs de garder cette concentration. Si on se penche sur l’histoire récente des MVP, avec Curry puis Westbrook, ils ont réalisé un bond énorme avant de gagner leur titre. Parfois, on pense aux meilleures progressions parmi les joueurs qui sortent du banc et qui deviennent titulaires mais on oublie de penser que les plus grosses progressions arrivent aux meilleurs joueurs de la ligue. »

Superstar dans le jeu, Kyrie Irving peut encore progresser en tant que leader. C’est pour cela qu’il a rejoint les Celtics…

« Kyrie bosse comme il faut. Il a la bonne attitude et il veut être un grand joueur. Il ne prend pas pour acquis ce qu’il a déjà accompli. Il veut encore continuer à s’améliorer et c’est pourquoi il va continuer à grandir. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *