News

Daniel Theis : « Même si c’est la première passe, tu peux tirer en NBA ! »

Après huit années de professionnalisme en Allemagne, dont deux aux côtés de son frère Frank et Dennis Schröder à Braunschweig, Daniel Theis (2m06, 25 ans) a enfin traversé l’Atlantique.

Révélé à Bamberg avec trois titres de champions entre 2014 et 2017, une palanquée de distinctions et de belles performances en Euroleague, le pivot allemand s’est également signalé pour de bon au dernier EuroBasket, en postérisant notamment notre monument national, Boris Diaw.

Mais pour sa première campagne américaine avec les Celtics, il va faire le chemin inverse pour le NBA London Game contre les Sixers à l’O2 Arena, le 11 janvier prochain. Et ça sera forcément particulier pour lui de retrouver des proches. 

« Mon frère va venir avec sa petite amie à Londres. Ma femme m’accompagne également depuis Boston. Et j’ai quelques amis et des gens que je connais qui jouent au foot à Londres et autour de Londres qui viendront aussi au match. J’ai un ami qui joue en Bundesliga qui vient aussi et quelques joueurs allemands d’Arsenal qui seraient intéressés aussi apparemment. Je crois qu’on va rencontrer [l’équipe d’Arsenal], ça va être sympa. »

Vengeur masqué après avoir été récemment touché au visage, Daniel Theis espère bien que d’ici là, il n’aura plus à supporter ce masque de protection qui lui gâche son plaisir.

« Depuis que j’ai eu le deuxième, celui qui a été moulé, c’est déjà mieux car je peux voir beaucoup mieux. Mais j’espère bien m’en débarrasser pour le match de Londres. Et il ne va pas me manquer ! »

« Je me fiche de débuter ou de sortir du banc »

Remplaçant valeureux avec 4 points, 4 rebonds et près d’un contre par match en 13 minutes de jeu, Daniel Theis apporte l’énergie et la défense attendus par Brad Stevens en sortie de banc. Comme à Bamberg, il ne rechigne pas à la tâche.

« Je me fiche de débuter le match ou de sortir du banc » explique-t-il dans cette conférence de presse accordée aux journalistes étrangers. « J’ai fait ça pendant des années à Bamberg. J’essaie simplement d’apporter mon énergie, de jouer dur en défense à chaque fois que j’entre en jeu. Je veux apporter ce dont l’équipe a besoin. »

Opportuniste en attaque, Daniel Theis a réussi son premier double double (10 points, 15 rebonds) en NBA dans une victoire face aux Bulls le 23 décembre dernier. Il a enchaîné avec 12 points et 4 rebonds pour le Christmas Day face à Washington.

Le rookie allemand s’adapte de mieux en mieux au jeu NBA. Patiemment, il apprend petit à petit à jouer vite en somme.

« Le jeu NBA est plus rapide, plus athlétique qu’en Europe, c’est clair. Et puis en attaque, il faut prendre les tirs ouverts. Même si c’est la première passe, tu peux prendre le tir si c’est une bonne position. En Europe, on joue les systèmes et on les déroule. Il faut faire courir la défense, on est beaucoup plus patient. »

Signé pour un prix modique (815 000 dollars cette saison), Daniel Theis est un nouveau joli coup pour Danny Ainge. Le robuste intérieur allemand est la parfaite doublure d’Al Horford dans la peinture celte.

Daniel Theis Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2017-18 BOS 63 15 54.1 31.0 75.3 1.4 2.9 4.4 0.9 2.5 0.5 0.9 0.8 5.3
Total   63 15 54.1 31.0 75.3 1.4 2.9 4.4 0.9 2.5 0.5 0.9 0.8 5.3
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *