News

Frank Ntilikina : « J’étais excité à l’idée de défendre sur Tony Parker »

Tony Parker voulait-il rappeler son statut ? Une chose est certaine, le meneur des Spurs a brillé dès l’entame du San Antonio – New York de cette nuit. Avec 10 de ses 14 points inscrits dans le premier quart-temps, il a fait souffrir Jarrett Jack. « Tony a fait un super départ, » se félicitait Gregg Popovich. « Il commence à se sentir bien. »

Cette domination était beaucoup moins flagrante par la suite quand son compatriote Frank Ntilikina est entré en jeu. Le rookie a collé aux basques de son modèle, le gênant dans ses drives. N’hésitant pas non plus à lâcher TP pour aller en aide, ou couper une ligne de passes, l’ancien Strasbourgeois a ainsi volé trois ballons dans le match.

Tony Parker a ainsi eu l’illustration des qualités qu’il énumérait à propos de son jeune compatriote.

« Il a ce qu’il faut pour être bon dans cette ligue. C’est un super défenseur, il a la taille (pour l’être). C’est bon d’être solide défensivement, l’attaque viendra ensuite. C’est sa première année. Il doit faire le tour de la ligue une fois et s’habituer aux autres meneurs. Je ne sais pas si New York sera patient mais je pense qu’il peut réussir dans cette ligue. »

« Il m’a conseillé et m’a dit qu’il était content pour moi »

Déjà utile par sa défense, Frank Ntilikina a confirmé cette nuit ses dispositions en attaque. Le rookie a ainsi battu son record à la passe avec 11 unités. De « vraies » passes décisives, sur des situations de trailer, du pick-and-roll ou pick-and-pop.

Même s’il a raté quelques tirs en fin de match, faisant chuter son pourcentage global (4/11 seulement), le meneur a également pu faire apprécier son adresse extérieure. Aussi, il est le seul Knick a avoir terminé la rencontre avec un ratio +/- positif. Bref, Frank Ntilikina n’a pas raté son premier duel avec son « maître ». Ce dernier l’a d’ailleurs salué personnellement.

« Il m’a conseillé et m’a dit qu’il était content pour moi et pour ce que je faisais, » raconte le New-yorkais. « Entendre ça de quelqu’un que j’ai regardé en grandissant, c’est une consécration. J’étais excité à l’idée de défendre sur lui. Je le suis face à tous les meneurs que je rencontre chaque soir, mais je l’étais un peu plus face à Tony Parker. Je pense avoir fait du bon boulot sur lui. Mais on veut la victoire et on a perdu. »

Hasard du calendrier, Frank Ntilikina aura l’occasion de prendre sa revanche dès mardi prochain sur Tony Parker.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *