News

L’union fait la force pour les Bulls

C’est probablement la plus grosse surprise de la conférence Est sur ce mois de décembre : les Bulls gagnent des matchs ! Partis sur 20 défaites lors de leurs 23 premières rencontres, et malgré le fameux épisode « coup de poing » entre Nikola Mirotic et Bobby Portis, les Bulls viennent d’enchaîner 9 victoires sur leurs 11 dernières sorties. Et en 11 matchs, l’Espagnol tourne à 17 points et 8 rebonds !

« C’est super important que l’on se soit réconcilié parce que les gens ne savaient pas comment on allait réagir », avance Nikola Mirotic sur ESPN. « C’était évidemment un moment difficile pour nous, et particulièrement pour moi. Mais je pense qu’on a plutôt bien géré, on est resté professionnel. C’est très important qu’on reste unis. On attend maintenant le retour de Zach [LaVine] et on devrait être en très bonne posture. »

Lancés dans cette saison avec l’étiquette de « lottery team », les Bulls mettent désormais à mal leurs propres chances de récupérer un Luka Doncic ou un Marvin Bagley III à la prochaine Draft. Mais, en attendant de savoir quel sort lui sera réservé par le management des Bulls, Nikola Mirotic explique que l’union fait la force à Chicago en ce moment !

« On est fier de nous car on a réussi à se sortir de cette période difficile et maintenant, on vient de gagner 9 de nos 11 derniers matchs », ajoute-t-il. « On n’est pas la pire équipe dont tout le monde parle. On s’est entraîné dur. J’étais blessé pendant 23 matchs mais maintenant, on est de retour et c’est notre tour. On prend du plaisir, on voit le banc qui crie, qui saute tout le temps. On a encore une belle marge de progression. »

« On a toujours gardé le moral »

Après avoir purgé sa suspension de 8 matchs, Bobby Portis réalise tout simplement sa meilleure saison avec 13 points et 7 rebonds de moyenne. Et les deux hommes, sans forcément être devenus les meilleurs amis du monde, n’hésitent plus à célébrer leur cohésion sur le terrain à base de checks et autres « chest bumps ».

« On en rigole tout le temps. On est en train d’inverser la situation et il faut féliciter l’équipe », conclut Kris Dunn. « On en rigole car on a toujours gardé le moral malgré les défaites. On perdait mais on savait qu’on n’était pas loin du compte. Il y a eu pas mal de défaites de peu mais maintenant, on est plus dur. On tient tête à chaque équipe. »

Avec Zach LaVine, les Bulls pourraient effectivement disposer d’une équipe tout à fait intéressante. L’ancien des Wolves devrait s’intercaler dans le cinq majeur entre Kris Dunn et Denzel Valentine sachant que le duo Lauri Markkanen et Robin Lopez fait le métier sous les cercles.

Les Bulls de Nikola Mirotic ne font en tout cas plus rire personne en NBA, et même si les playoffs sont encore loin, il y a au moins des motifs d’optimisme pour l’avenir à Chicago.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *