News

Doc Rivers va devoir faire un choix pour ses « two-way contract »

Vu les nombreuses blessures qui ont frappé l’effectif, les Clippers ont dû utiliser leurs « two-way contracts » beaucoup plus que prévu.

Un choix autant imposé que payant puisque C.J Williams et Jamil Wilson ont été bons et précieux. Sur les neuf derniers matches, le premier a compilé 6.8 points, 2.1 rebonds et 1.1 interception en 25 minutes de moyenne, quand le second, titulaire durant cette période, affiche 8.3 points et 2.7 rebonds en 22 minutes.

Un bel apport donc, mais limité dans le temps puisqu’on le sait, un contrat de ce type permet à un joueur de ne passer que 45 jours en NBA, le restant du temps étant réservé à la G-League. Wilson en est déjà à 40 jours, Williams 34.

Il va donc falloir faire un choix : essayer de les garder dans le groupe ou les laisser partir ?

« Cela va être dur », reconnaît Doc Rivers à Clutch Points. « Je ne vais pas dire ce que j’ai prévu de faire, mais c’est pas génial… C’est tout ce que je peux dire. »

Visiblement, les deux joueurs vivent leurs derniers jours avec les Clippers… puisque pour les garder, il faudrait couper deux autres joueurs sous contrat.

« On n’a pas beaucoup d’options. On doit les faire jouer car on a besoin d’eux et ils sont excellents. Le fait qu’on puisse les perdre, ça va faire mal, mais ça peut arriver.»

Forcément, pour les joueurs, ce doute constat est également déstabilisant comme situation.

« Je ne vais pas mentir, ce n’est pas facile », assure Jamil Wilson. « Certains jours, je me réveille en ne sachant pas ce qui va arriver. Parfois, je suis réservé mais il faut apprécier ce moment. Être ici, avec ces gars, c’est superbe. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *