Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIN
HOU2:00
UTH
OKC4:30
NCAA News

Trae Young ne rêve pas de NBA tout de suite

Chauncey Billups, Jayson Tatum ou encore Buddy Hield, l’ancien de la maison… Le freshman des Boomers Sooners, Trae Young, reçoit des messages de félicitations de nombreux joueurs (ou anciens joueurs) NBA.

Meilleur scoreur et passeur du pays, à 28 points et 10 passes de moyenne, il est la sensation de ce début de saison NCAA. 

« Les passes sont plus importantes que les stats individuelles »

« J’en suis à un point où je ne peux pas tout voir. On a encore beaucoup de travail à accomplir, et ça ne me bouleverse pas. Tout ces compliments ne peuvent arriver que si on gagne. Je suis surtout content que l’équipe enchaîne les victoires. »

Au sommet de la Big 12 avec 10 victoires pour une seule défaite, Oklahoma est effectivement partie sur les chapeaux de roue, et le collectif des Sooners continue de se former autour de son prodige.

« Ce que j’ai fait mardi avec les passes [22 passes pour un record NCAA, ndlr] est beaucoup plus important pour moi que les points, les rebonds ou les interceptions », explique Trae Young dans le Norman Transcript. « Toutes ces autres statistiques sont individuelles. Pour réussir une passe, il faut que tout le monde soit impliqué. »

Limité en taille et en vitesse, Trae Young fait surtout sérieusement monter sa cote en vue de la prochaine Draft. Une Draft qui ne semble pas encore prioritaire pour le camp du freshman qui préfère s’inspirer des parcours de Stephen Curry et Damian Lillard, arrivés en NBA après trois et quatre ans d’études.

« Le projet a toujours été d’aller à l’école pendant plusieurs années. Deux, trois ou quatre ans, on voulait le laisser se développer et être prêt pour la suite. Les meilleurs meneurs de NBA sont des joueurs qui sont restés plusieurs années à la fac. Trae ne va pas quitter l’école si c’est pour finir au 2e tour de la Draft. On verra avec coach Kruger mais le programme est qu’il développe son jeu et soit sélectionné au 1e tour. »

« Un All-American dont on n’attendait pas grand-chose »

Dans cette perspective, et à l’allure du garçon, le premier tour de draft pourrait bien arriver dès juin prochain. Surtout que les scouts NBA semblent bien impressionnés par le scoreur d’OU.

« Je ne dirais même pas qu’il était un deuxième tour de draft en début de saison, il était simplement un All-American dont on n’attendait pas grand-chose » explique un dirigeant d’une franchise NBA, interrogé par la quotidien d’Oklahoma. « Le mieux à faire quand on est limité, que ce soit en qualités athlétiques et en vitesse, est de jouer sur ses points forts. Et c’est ce qu’il a fait. Il shoote avec beaucoup de confiance et de très loin. Il peut créer l’écart avec son défenseur. Et il peut aussi pénétrer, et au lieu de scorer à chaque fois, il peut aussi trouver ses coéquipiers. »

Déjà star en NCAA, Trae Young a parfaitement vécu sa transition du lycée au niveau supérieur, et la suite de la saison universitaire nous dira s’il est prêt à s’inscrire dès cette année dans la Draft.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *