Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIA108
PHI128
NOR75
POR55
SAS41
GSW45
News

Washington : plus qu’un rebond, une véritable renaissance pour Mike Scott

Si tout n’est pas idéal depuis le début de saison à Washington, les fans de la franchise ont peut-être trouvé une nouvelle raison de sourire ces dernières semaines. Arrivé dans l’anonymat cet été chez les Wizards, Mike Scott est en train de rappeler à toute la ligue qu’il était il y a quelques temps un joueur qui compte à Atlanta, alors une des équipes les plus solides du championnat. L’ailier fort enchaîne les belles performances et renoue avec une carrière qui a bien failli lui échapper.

Mardi contre New Orleans, Mike Scott a signé sa meilleure prestation de la saison avec 24 points (à 11/15) en 23 minutes en sortie de banc. Depuis quatre matches, le joueur de 29 ans tourne même à 18.7 points de moyenne, le tout avec une rentabilité irréprochable (70% aux tirs !) et en « seulement » 27 minutes passées sur le terrain. Surtout, les Wizards ont remporté trois de leurs quatre derniers matches et retrouvent des couleurs, notamment avec le retour de John Wall.

De quoi justifier l’ovation de la Capital One Arena la nuit dernière à son retour sur le banc et un statut de chouchou des fans. Pour Mike Scott, ce soutien vaut plus que de simples encouragements. Ils sont le signe d’un nouveau départ.

« Je me sentais si bien. Je ne montre pas beaucoup d’émotion sur le parquet, mais cela m’a fait beaucoup de bien », a-t-il avoué après la rencontre dans des propos relayés par Yahoo Sports. « Je suis tellement reconnaissant pour ces encouragements. Cela n’est peut-être rien pour d’autres joueurs, mais des choses comme ça, cela fait vraiment plaisir à un joueur. C’est très encourageant, surtout après les dernières années que j’ai vécues. »

Du calvaire à la lumière

Chez les Hawks, le plus grand fan d’emoji de toute la NBA – il en a de nombreux tatoués sur le corps et avait même donné une interview à SLAM en répondant uniquement en emoji – est en effet passé par tous les états. Un temps rotation majeure d’une des meilleures équipes de l’Est, Mike Scott a ensuite été freiné par les ennuis en tout genre.

Les blessures, tout d’abord, sa jambe l’envoyant un long moment à l’infirmerie. Puis les tracas extra-sportifs, avec une arrestation en possession de drogues qui aurait pu lui coûter 25 ans de prison. Envoyé aux Suns la saison dernière, qui l’ont coupé dans la foulée, l’intérieur est resté plusieurs mois sans club avant de trouver refuge à Washington l’été dernier, dans ce qui ressemble aujourd’hui à une affaire en or.

« C’est un gars qui a conscience que nous sommes tous humains, tout le monde fait des erreurs », raconte John Wall. « Vous pouvez rebondir. Il a admis avoir fait une bêtise. Des choses arrivent dans la vie mais il a mis ça derrière lui maintenant. Il travaille beaucoup pour être dans la meilleure forme possible pour revenir et aider notre équipe. Vous ne pouvez rien faire d’autre qu’applaudir un gars comme lui et avoir beaucoup de respect pour lui. »

14 kilos perdus dans l’été

Après avoir retrouvé la santé, Mike Scott s’est aussi donné pour défi de retrouver la condition nécessaire pour convaincre une équipe de lui donner sa chance. Il s’est ainsi entouré, selon NBC Sports, d’un entraîneur au surnom des plus évocateurs : Mr Shut Up and Train, littéralement, « Monsieur Ferme-la et Entraîne toi ». Une recette quasi spartiate qui a fait ses preuves : moins 14 kilos sur la balance après être passé entre les mains de Rahman Grayson (qui s’est aussi chargé notamment de Jaylen Brown ces derniers mois), de son vrai nom, et un contrat pour le minimum vétéran.

« Ma cheville va à merveille, mon genou et ma jambe aussi », explique-t-il en insistant sur sa forme, sa meilleure depuis 2014. « Je répétais à un de mes amis l’été dernier que si j’étais en bonne santé, tout le reste viendrait de lui-même. »

Retombé dans l’anonymat, Mike Scott goûte à nouveau petit à petit aux joies des projecteurs grâce à ses étonnantes performances. Il semble même meilleur depuis le retour aux affaires de Markieff Morris, pourtant titulaire au poste 4. « Peu importe que l’on ne parle pas trop de sa bonne série, cela ne va pas porter la poisse à Mike », assurait ainsi Scott Brooks après le match contre New Orleans l’entraîneur. Avec de tels chiffres, difficile de croire que son remplaçant de luxe reste longtemps dans l’ombre. Pour ce qui serait alors assurément un des comebacks de la saison.

Mike Scott Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2012-13 ATL 40 9 47.6 0.0 76.8 1.0 1.8 2.8 0.3 0.8 0.1 0.5 0.1 4.6
2013-14 ATL 80 19 47.9 31.0 78.0 0.8 2.8 3.6 0.9 1.5 0.4 1.0 0.1 9.6
2014-15 ATL 68 17 44.4 34.4 79.2 0.7 2.3 2.9 1.1 1.2 0.4 0.6 0.0 7.8
2015-16 ATL 75 15 46.8 39.2 79.4 0.7 2.0 2.8 1.0 1.4 0.3 0.6 0.2 6.2
2016-17 ATL 18 11 29.3 14.8 87.5 0.6 1.5 2.1 0.9 0.7 0.2 0.4 0.2 2.5
2017-18 WAS 76 19 52.7 40.5 65.8 0.7 2.6 3.3 1.1 2.0 0.3 1.0 0.1 8.8
Total   357 16 47.6 35.1 76.2 0.7 2.3 3.0 0.9 1.4 0.3 0.8 0.1 7.4
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *