News

Jose Calderon, l’Ibère libéré

Alors qu’il était promis à un rôle de troisième meneur de jeu, voire même quatrième, Jose Calderon a profité des malheurs d’Isaiah Thomas, Derrick Rose et même Iman Shumpert pour récupérer la place de meneur de titulaire.

À 36 ans, l’Espagnol n’a plus les jambes pour tenir tête aux dragsters actuels, mais il fait le job comme le prouvent ses derniers matches à 14 et 17 points face aux Hawks, puis aux Lakers. Le tout en cumulant 10 passes pour deux balles perdues, 3 interceptions et en signant un superbe 9 sur 13 à 3-points.

« Il est vieux mais il est bon » réagit Kevin Love dans le Plain Dealer. « Qu’il joue 5 ou 35 minutes, ce sera du Jose, et il plantera quelques tirs, et jouera avec beaucoup de détermination. Il est super pour nous, et il nous permet de réaliser de bons départs et de faire des actions importantes. Il nous place dans les systèmes, il est super accrocheur et défend tout terrain. Il fait vraiment, mais vraiment du bon boulot. »

« Je détestais jouer contre lui »

Kevin Love a raison de dire du bien de son meneur car leur relation est très bonne. Jose Calderon le trouve souvent, et ce n’est peut-être pas un hasard si l’intérieur semble avoir franchi un cap ces derniers temps. Sans doute que de jouer avec un meneur plus classique, plus organisateur qu’agresseur, lui convient mieux.

« C’est toujours la soupape de sécurité de l’équipe » estime Dwyane Wade. « Je détestais jouer contre lui car il ne perd jamais le ballon, il ne fait jamais de passes risquées, et bien évidemment, comme il l’a prouvé dernièrement, il peut mettre ses tirs. Il est bon pour nous. Il est solide à ce poste, pour ce groupe et pour l’équipe. »

Depuis que Jose Calderon est passé titulaire, les Cavs affichent un bilan de 12 victoires pour une défaite, et la sûreté du meneur espagnol frappe LeBron James.

« D’abord, si vous connaissez le basket, et si vous êtes un historien de ce sport, vous savez qu’il a toujours eu un très bon ratio passes/balles perdues. C’est super de compter sur ça pour débuter votre attaque. Ensuite, il shoote extrêmement bien derrière l’arc. On combine son intelligence de jeu, sa manière de faire attention au ballon, sa qualité de tir, et son sens du sacrifice physique. On l’a encore vu prendre un passage en force. »

La clé de l’efficacité des Cavaliers tient effectivement de cette possibilité de débuter les rencontres avec cinq shooteurs, dont un meneur altruiste qui perd peu de ballons. Un profil qui ne colle pas du tout avec celui de Derrick Rose, et il faudra voir si Isaiah Thomas est capable de s’adapter à un collectif qui a pris forme depuis trois semaines.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *