Coaching News

[Coaching] L’éloge de la simplicité des Nets

Les changements sont devenus essentiels dans les systèmes défensifs actuels en NBA. Néanmoins, ils demandent une excellente communication et une coordination générale optimale pour ne pas déboucher sur de gros problèmes.

Exemple la nuit dernière, lors de la fin de rencontre entre les Nets et les Wizards.

Washington est en tête à 51.7 secondes de la fin et la balle est pour Brooklyn. Kenny Atkinson met alors en place un système qui va piéger les hommes de Scott Brooks. La remise en jeu est faite pour Spencer Dinwiddie, qui reçoit un écran de Jarrett Allen dont le seul but est de provoquer un changement défensif. Désormais, le meneur des Nets se retrouve face à Jason Smith tandis que Tomas Satoransky est de son côté passé sur le rookie de Brooklyn.

Le piège vient en fait d’Allen Crabbe pour Jason Smith. Maladroit à 3-points durant toute la rencontre, l’arrière remonte et « vend » un écran dans le dos de Jason Smith. On voit Bradley Beal avertir son coéquipier et réclamer le changement. Sauf qu’Allen Crabbe ne va jamais poser l’écran et va au contraire directement glisser derrière la ligne à 3-points.

Jason Smith attendait le contact pour changer et il est donc complètement surpris par ce faux écran.

On l’a déjà vu mais ces faux écrans, avec des joueurs qui « slip », se répandent. C’est un moyen simple (mais souvent efficace) de piéger une défense, surtout lorsque celle-ci change constamment et qu’elle doit communiquer sur tous les écrans.

D’ailleurs, ce qui est d’autant plus intéressant, c’est que dans la foulée, les Wizards ont eux répondu à cette simplicité par de la complexité. Alors qu’il leur restait 8.8 secondes à jouer et qu’ils pouvaient remettre en jeu le ballon pour installer un système rapide, les joueurs de Scott Brooks ont essayé de directement libérer Bradley Beal. Les fausses courses et les écrans ont pris tellement de temps que Tomas Satoransky a dû beaucoup trop patienter avant de pouvoir servir son coéquipier… et que les arbitres ont sifflé cinq secondes. Balle aux Nets qui plient ensuite le match aux lancers francs.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *