Matchs
hier
Matchs
hier
CLE111
BOS102
News Résumé

Joel Embiid braque Minnesota

Tom Thibodeau va sans doute garder cette stat en travers de la gorge pour un moment. Comment lâcher un match en ayant provoqué 24 pertes de balles à son adversaire, tout en n’en perdant que 10 ? La réponse est simple : en ne tirant pas profit de ces turnovers. Ce facteur explique en grande partie pourquoi Minnesota n’a pas été en mesure de tuer ce match, pour finalement se faire battre en prolongation (112-118). Malgré leur maladresse de loin, les Wolves d’un Jimmy Butler auteur de son record en saison (38 points) avaient toutes les cartes en main pour l’emporter. Mais une fois encore, leurs adversaires ont mieux terminé. Parfois en souffrance face à Karl-Anthony Towns (19 et 16), Joel Embiid a sorti un nouveau match majuscule : 28 points, 12 rebonds et 8 passes. Il a reçu le soutien clé J.J. Redick (26) en fin de partie. Les 76ers mettent ainsi fin à une série de quatre revers de rang.

Brett Brown aligne un cinq de très grande taille pour démarrer. Robert Covington absent, Richaun Holmes a droit à sa titularisation, à côté d’Embiid et Saric, en plus de Simmons et Redick. C’est pourtant le joueur le plus petit sur le terrain le plus en vue pour démarrer : Jeff Teague. Avec ses accélérations, le meneur des Wolves prend régulièrement de vitesse Redick, puis McConnell, lorsqu’il rentre en jeu. Butler, avec pas mal d’isolations, et lui permettent à Minny de prendre le meilleur départ, alors qu’Andrew Wiggins montre déjà les signes de galère niveau tir.

Avec un Simmons discret niveau scoring (0/3 à la pause), Philly peut compter sur l’adresse extérieure de Saric, de Bayless, et les points près du cercle d’Embiid, auteur de plusieurs eurostep superbes en transition (45-45). Les visiteurs ont déjà une forte propension à perdre le ballon mais ils restent dans le match grâce à cette adresse supérieure. Après la pause, les 76ers perdent déjà leur 15e puis 16e ballon, après une mauvaise relance d’Embiid, qui se termine en 2+1 pour Wiggins (69-66). Minnesota garde pendant une bonne partie du match, cette poignée de points d’avance. Et on se demande pourquoi l’écart n’enfle pas davantage, tant Philadelphie perd les balles.

Minnesota manque de réalisme pour sanctionner. Et l’adresse à trois points, à l’image de Wiggins (1/7 sur le match), est calamiteuse. Surtout, les Wolves se font prendre à plusieurs reprises par les runs fulgurants adverses. Avec Bayless puis Redick derrière l’arc en transition, Phila passe un 8-0 à la vitesse de la lumière (en 47 secondes) pour repasser devant. Le momentum rebascule chez les locaux quand Towns enchaîne plusieurs grosses défenses devant Embiid. En restant bien dans ses appuis, KAT ne mord pas aux feintes d’Embiid. Et lorsqu’il se fait légèrement dépasser, un deuxième homme vient rapidement sur le pivot des Sixers.

Embiid plus fort que Butler

Jimmy Butler, hyper agressif vers le cercle, score les 6 premiers points de son équipe et l’écart s’envole pour la première fois (86-77), après un alley-oop bien trouvé par Teague vers Towns, profitant d’un switch favorable devant McConnell. Redick obtient de bons tirs pour lui répondre mais ça fait gamelle. Les deux équipes connaissent une longue traversée du désert niveau adresse. Philadelphie vient d’encaisser un 15-3 et de perdre son 23e ballon mais Redick sort du bois pour rentrer le 1er tir depuis six minutes. Puis Embiid, pris à deux, ressort bien pour Saric à 3-points : les 76ers sont encore là. Encore un 7-0 passé en 54 secondes (90-91). Fin de match épique où les deux équipes échangent les paniers. Butler est clutchissime avec deux tirs primés de rang. Mais Embiid répond, soit avec une bonne séquence intérieure avec Simmons, soit en obtenant les lancers.

À 100 partout et une quinzaine de secondes à jouer, Butler a le ballon de la gagne. Mais Saric, qui se l’est coltiné toute la soirée, défend bien sur lui. Prolongation. Les titulaires des Wolves ont laissé de la gomme après 48 minutes de jeu. À l’image de Towns, moins actif défensivement pour gêner Embiid à quatre mètres. KAT tente de lui répondre à trois : in and out. Embiid trouve encore Simmons qui coupe au cercle devant un Wiggins endormi, puis le pivot sort ensuite le tir à 3-points, sur sa seule tentative, qui fait mal (104-111). Victoire 76ers.

Dans ce match de trainard, et malgré les pertes de balle, Philadelphie, qui rebascule dans le positif (14-13), s’est montré plus réaliste. Les 76ers rejouent vendredi à OKC. Pour Minnesota (16-12), trop maladroit et pas assez tueur, la fin de match a été fatale. Les Wolves peuvent se racheter jeudi avec la réception de Sacramento.

Timberwolves / 112 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
T. Gibson 40 3/9 0/1 1/4 5 7 12 2 6 2 1 2 7 15
A. Wiggins 40 8/24 1/7 3/5 4 3 7 2 3 2 1 1 20 13
K. Towns 48 5/15 0/4 7/10 4 12 16 2 4 4 1 3 17 28
J. Teague 38 8/14 1/3 0/0 0 1 1 3 3 1 3 0 17 13
J. Butler 46 15/33 3/9 5/5 3 3 6 3 1 1 1 0 38 29
G. Dieng 18 2/6 0/1 0/0 1 4 5 1 3 1 2 1 4 6
T. Jones 15 1/1 0/0 3/3 0 1 1 1 0 3 1 0 5 9
J. Crawford 20 1/5 0/4 0/0 0 2 2 5 1 0 0 0 2 5
Total 43/107 5/29 19/27 17 33 50 19 21 14 10 7 110
76ers / 118 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
R. Holmes 33 6/11 1/3 2/3 0 11 11 2 2 0 2 1 15 21
D. Saric 40 5/10 3/8 1/2 2 6 8 3 0 1 3 0 14 17
J. Redick 35 6/15 3/9 11/11 0 2 2 3 2 0 3 0 26 19
J. Embiid 39 8/16 1/1 11/12 1 11 12 8 5 0 2 1 28 38
B. Simmons 40 3/8 0/0 1/3 0 3 3 8 0 1 7 0 7 5
A. Johnson 13 0/3 0/1 0/0 0 2 2 0 3 1 2 0 0 -2
T. Booker 20 6/8 0/0 0/0 2 3 5 5 0 2 0 1 12 23
J. Bayless 15 2/3 2/3 0/0 0 2 2 0 2 0 1 0 6 6
T.J. McConnell 26 3/4 0/0 1/1 1 5 6 2 2 1 3 0 7 12
T. Luwawu-Cabarrot 4 1/2 1/1 0/0 1 0 1 1 2 0 1 0 3 3
Total 40/80 11/26 27/32 7 45 52 32 18 6 24 3 118
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *