Matchs
hier
Matchs
hier
CHA112
SAC107
ATL104
UTH90
HOU99
MIA90
MEM105
PHI101
MIL109
PHO105
NOR130
CHI126
DAL98
WAS75
DEN80
POR84
LAC13
MIN19
News Résumé

Les Celtics en contrôle à Detroit

Dans un match assez triste typique d’un dimanche après-midi, Boston sort vainqueur sans trop de souci à Detroit (91-81). Les Celtics ont été portés par un Al Horford encore royal (18 points, 9 rebonds et 6 passes) et quatre autres joueurs à 11 points ou plus. Boston s’est surtout montré très appliqué en défense avec son plus petit nombre de points encaissés cette saison. Statistique inverse pour des Pistons lâchés par certains titulaires, dont un Reggie Jackson fantomatique (2 points à 0/9). 

Une véritable purge dans le deuxième quart-temps

Premier constat : Kyrie Irving, qui a laissé tomber le masque après son gros match à San Antonio, en a encore sous la semelle. À chaque fois qu’il parvient à se défaire, sur les écrans, de la peste défensive Avery Bradley, le meneur des Celtics est dangereux. L’autre gros souci pour Detroit s’appelle Al Horford.

Utilisé comme toujours en tant que plaque tournante de l’attaque celte, il fait vivre un enfer à Tobias Harris. C’est quasiment deux points systématiques pour le Celtic lorsqu’il reçoit le ballon poste bas. Son début de match, sans aucun déchet, est impeccable. Avec ce problème de match-up, Detroit est à la traîne au panneau d’affichage (29-20). Heureusement pour l’équipe locale qu’Ish Smith, toujours attiré par le cercle, apporte son énergie du banc.

Mais sa vista ne suffit pas dans un second quart-temps pas très loin d’être indigeste. Si Irving et Bradley se répondent de loin, avec 10 points chacun à ce moment du match, l’adresse générale disparait au fil des possessions. Les tirs, de part et d’autre, sont plutôt bons mais rien ne rentre. Detroit abuse du tir à 3-points et aucune des deux équipes ne shoote à plus de… 30% de réussite dans cette période. Dans un match sans rythme, les Pistons parviennent tout de même à enchaîner quelques paniers en transition. Sauf que Reggie Jackson, toujours pas rentré dans son match, récolte une technique après avoir tenté vainement de provoquer deux passages en force sur Marcus Smart.

Le meneur est frustré, il n’a pas rentré un tir et Aron Baynes y est pour beaucoup. Même constat pour Andre Drummond qui aura aussi droit à sa technique quelques minutes plus tard. 2 points à 0/7 pour eux deux à la pause (43-37).

Le banc des Pistons permet un comeback

La disette des Pistons prend une nouvelle dimension après le passage au vestiaire : 0/9 pour redémarrer et cinq minutes sans marquer. Stan Van Gundy a beau gesticuler dans tous les sens devant son banc et demander temps-mort sur temps-mort, Detroit n’y est pas. En face, Boston déroule son basket.

Al Horford poursuit son chantier dessous, mais aussi à 3-points après un jab step. Et comme Kyrie Irving et Jason Tatum mettent aussi dedans, les n°1 de l’Est creuse un écart conséquent (60-42). La révolte des Pistons passe par… Anthony Tolliver. Le vétéran est l’un des rares joueurs adroits de loin. Ish Smith et lui surnagent. Le banc local ramène Detroit mais Terry Rozier sort le tir primé au buzzer qui fait très mal (73-59).

Stan Van Gundy tente alors un coup en lançant Boban Marjanovic. À peine a-t-il le temps de sortir une jolie passe par dessus l’épaule que l’intérieur est déjà de retour sur le banc. Mais dans la foulée, Tobias Harris retrouve de l’adresse et voilà que Detroit se repointe avec six points de retard (79-73). Après ce 12-0 encaissé, Boston montre quelques signes de fébrilité, à l’image de ce airball envoyé par Kyrie Irving de loin, plus vraiment inspiré après sa belle entame. Les Celtics se font un peu peur mais le rookie Tatum vient calmer tout le monde avec un gros tir primé à deux minutes du terme (79-87). Un tir synonyme de victoire malgré la soudaine implication d’Andre Drummond en toute fin de match.

Défaite logique pour ces Pistons (14-12) pas vraiment inspirés dans le jeu, à l’image de Reggie Jackson, et qui perdent là leur sixième match de rang. Mardi, ils accueillent les Nuggets. Boston (23-5) ira jouer à Chicago la nuit prochaine.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *