Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA112
SAC107
ATL104
UTH90
HOU99
MIA90
MEM103
PHI100
MIL109
PHO105
NOR116
CHI119
DAL82
WAS63
DEN63
POR67
LAC
MIN4:30
News Résumé

Pistons – Warriors : un immense Kevin Durant

Portés par un Kevin Durant à nouveau en mode XXL (36 points, 10 rebonds, 7 passes décisives, 5 contres !) et malgré une petite frayeur lors de l’ultime minute, les Warriors s’imposent à Detroit face aux Pistons (102-98) et terminent leur road trip sans défaite : six matches, six victoires. Un succès en forme de revanche puisque les Pistons étaient venus s’imposer à Oakland fin octobre. Dans le dur depuis dix jours, les joueurs de Stan Van Gundy subissent leur 5e défaite de suite, et ils glissent à la 7e place de leur conférence.

Kevin Durant au four et au moulin

Dans une salle qui sonne à nouveau très creux malgré la réception des champions en titre, c’est Reggie Jackson qui tire en premier son épingle du jeu, en inscrivant 6 points de suite pour placer les Pistons sur les bons rails (10-4). Mais une mauvaise défense des locaux sur Durant permet aux hommes de Steve Kerr de ne pas douter, et ils recollent à une unité (16-15), devant un Van Gundy médusé par les erreurs de Johnson et de Harris sur le MVP des dernières Finals.

Deux shoots longue distance de KD plus tard, et voici les Warriors qui punissent les Pistons pour passer devant pour la première fois du soir (24-18). Leur vitesse de croisière enclenché, Golden State garde la tête après douze minutes (30-24).

Les Guerriers de la Baie de San Francisco semblent tout en contrôle, et Stan Van Gundy tente le pari des seconds couteaux pour essayer de revenir dans le match. Après quelques balbutiements, les locaux ne se laissent d’abord pas distancer, puis soufflent dans le cou des Warriors (42-40) après six minutes dans ce quart. Le ballon circule bien côté Detroit, et par Drummond sur la ligne des lancers-francs, ils passent même devant (43-42). Les défenses prennent le dessus sur les attaques, ce qui bénéficie aux locaux qui tiennent la tête à la pause, après un nouveau shoot à neuf mètres de Reggie Jackson (50-46).

Les Warriors, tout en contrôle

La seconde période démarre sans véritable énergie côté Detroit, qui ne profite pas de sa légère avance. Kevin Durant, une fois de plus, puis Shaun Livingston, s’attellent à redonner l’avantage aux leurs après trois minutes (60-55). Draymond Green, qui s’affiche comme l’organisateur du jeu depuis le début de la rencontre, distribue le jeu à merveille, et les Warriors ont la main sur le match avec deux possessions d’avance (68-62). Malgré cela, Steve Kerr ne semble pas satisfait sur le banc, estimant sûrement que son équipe peut tuer le match dès ce quart. À la fin du 3e quart-temps, les Warriors terminent avec dix unités d’avance (77-67).

Stan Van Gundy lance sa seconde unité pour l’entame du dernier quart et les Pistons retrouvent un semblant de jeu, via Boban Marjanovic et Luke Kennard (81-73). Les visiteurs s’endorment, les Pistons se rapprochent à deux possessions (82-77), et redonnent un peu d’espoir aux fans présents dans cette nouvelle Little Caesar’s Arena bien tristounette. À l’entame du money time, Luke Kennard aide Detroit à revenir à une possession et Van Gundy décide de remettre son cinq majeur sur le terrain, pourtant peu inspiré durant cette rencontre.

Les Warriors mettent alors un coup d’accélérateur, et reprennent un peu l’air (91-84). Les Pistons répondent dans la dernière minute par Avery Bradley, mais les Warriors, même en se faisant une petite frayeur, terminent le travail et s’imposent dans le Michigan (102-98) pour conclure leur road trip invaincus (6 victoires). Stephen Curry peut continuer de soigner sa cheville, ses partenaires assurent comme il faut !

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *