Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
MIA1:00
IND
DET1:00
ORL
POR1:00
PHI
OKC1:00
WAS
LAC1:00
BOS
UTH1:30
TOR
BRO1:30
MEM
ATL2:00
MIL
CHI2:00
DEN
NOR3:00
HOU
SAS3:30
News Résumé

Victor Oladipo braque les Bulls !

Les Pacers sont passés tout près de la correctionnelle. À neuf minutes près. Encore menés de 16 points en fin de match, ils sont parvenus à sortir de leur soirée cauchemar pour réaliser un gros comeback et s’imposer sur le fil (98-96). Indiana peut remercier Bojan Bogdanovic (17 points) et surtout Victor Oladipo (27 points, 8 rebonds), auteur d’un énorme tir en toute fin de partie. Ils ont scoré à eux deux 18 des 29 derniers points des Pacers.

Mais que cette fin de match fut inespérée pour eux. Car pendant trois quart-temps, Indiana manque cruellement de rythme et d’intensité alors que les Bulls déroulent leur basket. Kris Dunn (18 points, 6 rebonds et 6 passes) en est la principale explication. S’il perd 4 ballons dans le match, le meneur joue juste en variant les attaques au cercle ou les fixations passes. Robin Lopez (16 pts) en profite près du cercle, tout comme Denzel Valentine (15 et 8), en périphérie pour lui. 13 points d’avance dans le second quart (24-37) et même 16 à la pause (39-55), à l’issue de la plus mauvaise partition offensive de la saison, sur une mi-temps, pour Indiana.

Dans le 3e quart-temps, Darren Collison devient injouable en profitant des errements défensifs adverses et score l’ensemble de ses 14 points dans la période. Mais les Pacers ne recollent pas car les stops ne sont pas là. Et Chicago semble tellement en confiance, à l’image de ce tir primé envoyé à l’arrache par Valentine, qui rentre.

Le réveil soudain de Victor Oladipo

Et là, à 9 minutes du terme et avec moins 16 au compteur (71-87), on ne sait pas trop pourquoi mais Indiana se met à jouer. Avec le rythme et l’intensité qui leur faisaient tant défaut jusqu’ici. Joseph envoie de loin, puis Oladipo, puis Bogdanovic. Ce sursaut d’adresse soudain est couplé à une défense plus active. Chicago a maintenant toutes les difficultés du monde pour se créer de bons tirs. Toutes les « 50/50 balls » tombent dans les mains des Pacers. Possession après possession, les locaux grignotent leur retard, sans se précipiter.

Alors que Stephenson est benché à l’entame de ce comback, Oladipo est vraiment l’homme de cette fin de match. L’arrière pénètre à nouveau mais cette fois n’obtient pas le coup de sifflet malgré le contact. Si bien que sur la possession suivante, plutôt que de jouer le 3 contre 3 en transition avec un tir près du cercle, il décide d’envoyer un missile à 3-points, non contesté. Et ça rentre dedans ! À 31 secondes du terme, Indiana prend pour la première fois du match l’avantage au score. Dunn a une première occasion pour répondre : in and out. Puis sur l’ultime possession, Markkanen a la seconde chance mais son tir est bien défendu par Young.

« Cette défaite pique beaucoup, formulait Fred Hoiberg après le match. C’est vraiment, vraiment dur parce qu’on a contrôlé la majorité de ce match en jouant très bien, avec un basket généreux. Le grand message pour l’équipe est que si on continue à jouer ainsi, on va commencer à gagner les matches. »

Pourquoi pas dès vendredi à Charlotte où les Bulls (3-20) se déplacent. Les Pacers (14-11), eux, accueillent l’équipe la plus en forme de la ligue, les Cavs.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *