Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
MIA1:00
IND
DET1:00
ORL
POR1:00
PHI
OKC1:00
WAS
LAC1:00
BOS
UTH1:30
TOR
BRO1:30
MEM
ATL2:00
MIL
CHI2:00
DEN
NOR3:00
HOU
SAS3:30
News Résumé

Les Bleus s’imposent avec autorité devant la Bosnie-Herzégovine

En sept confrontations, jamais la Bosnie n’avait battu la France. Cette série est toujours en cours après la victoire autoritaire de l’équipe de France (84-65), ce lundi soir à Rouen. Poussive pour démarrer son match précédent face à la Belgique, la France a cette fois-ci entamé son duel avec sérieux sous l’impulsion d’un Boris Diaw inspiré (10 points, 6 passes). Parmi les six Bleus à 10 points ou plus, Edwin Jackson (11 points et 8 rebonds) a sans doute été le plus en vue avec Louis Labeyrie (13 points et 7 rebonds). En face, la Bosnie a été particulièrement maladroite devant une défense française bien en place.

C’est assurément « LE » joueur que les 6 000 spectateurs du Kindarena de Rouen veulent voir à l’œuvre ce soir : Boris Diaw. Le public normand n’est pas déçu par le début de match de l’ancien joueur des Spurs. Sur l’un de ses premiers ballons, poste bas, il prend de vitesse son vis-à-vis sur deux appuis et termine en reverse lay-up. Un régal pour les yeux. Mais Stipanovic lui répond main gauche dans la foulée.

Les Bosniens aiment manifestement le jeu posé et ciblent Andrew Albicy, sans beaucoup de succès. Le meneur tricolore trouve Diaw en tête de raquette cette fois et ça rentre encore. Albicy impose sa densité physique en défense. Les Bleus le suivent dans ses intentions et coupent les lignes de passes adverses. La Bosnie perd ainsi plusieurs ballons naïvement et la France peut courir. À la finition ou au lancement des contre-attaques, il y a Louis Labeyrie. Jackson l’envoie au alley-oop puis Boris le trouve avec une petite passe intérieure (15-6).

Boris Diaw régale

Que ce soit les longs bras de Koffi pour gêner les shooteurs ou le contre en second rideau de Fall, la défense française est vraiment au rendez-vous. La Bosnie trouve un peu d’adresse extérieure dès lors que les Bleus relâchent un peu leur effort. Après un second tir primé de Gordic, Vincent Collet est obligé de prendre temps-mort (24-23).

Diaw décide de faire à nouveau « la chanson » à son défenseur en l’enroulant d’une feinte de corps pour finir avec un nouveau lay-up renversé. Mais la Bosnie, malgré la mauvaise soirée niveau adresse du MVP de l’Euro 2015 chez les U16, Dzanan Musa, s’accroche grâce à quelques contres bien menés. Axel Julien, au buzzer et à 3-points, met fin à une première mi-temps beaucoup plus convaincante pour la France (39-34), que lors de son précédent match en Belgique.

L’art du un-contre-un selon Edwin Jackson

Diaw sur le banc pour le reprise avec ses trois fautes, c’est Jackson qui prend les choses en main en attaque. L’arrière joue ses duels avec succès, à mi-distance, après dribbles ou sur le jab step. La balle circule un peu moins bien mais les points tombent. La Bosnie ne peut pas en dire autant. Malgré les bons tirs ouverts qu’ils obtiennent, les visiteurs manquent cruellement d’adresse et restent scotchés à 30% de réussite. Si bien qu’Atic, laissé tout seul, prend tout son temps pour envoyer à trois : ça rentre enfin. Mais le 3+1, en fin de possession, de Lacombe fait mal à la Bosnie. Même chose avec le fadeway au buzzer du 3e quart-temps pour Jackson encore (61-49).

La France démarre l’ultime période avec cet écart confortable, construit avec Diaw sur le banc. Le capitaine retrouve son poste de point de fixation intérieure. Fall, qui refuse tous les tirs à plus de 3 mètres du cercle, profite des espaces libérés. Albicy, soit au floater ou à 3-points, est un tueur en fin de possession. Ces nombreux paniers inscrits au quasi-buzzer font un mal fou au moral des Bosniens. Ils n’y sont plus, et les 3-points bleus tombent. Les Français peuvent faire plaisir au Kindarena avec un écart qui atteint quasiment la barre des 20 points.

La France reste ainsi invaincue dans son groupe, en vue d’une qualification pour la Coupe du monde 2019. On rappelle qu’elle doit terminer dans les trois premiers pour se qualifier au tour suivant, avec de nouvelles poules. Prochaine « fenêtre » de qualification pour les Bleus le 22 février face à la Russie, à Strasbourg. Puis, le 25 février pour le match retour face à la Belgique, à Nancy.

BOX SCORE

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *