Matchs
hier
Matchs
hier
CLE100
IND97
OKC95
UTH102
HOU102
MIN82
News

À nouveau en triple double, Lonzo Ball s’invite dans les livres d’histoire

Il ne se passe décidément pas une journée sans que Lonzo Ball ne fasse les gros titres de l’actualité NBA. Tancé depuis le début de saison pour ses performances en dents de scie, notamment au tir, le rookie des Lakers n’en est pas moins un joueur excitant. Le meneur a ainsi signé le deuxième triple double de sa carrière la nuit dernière contre Denver, à peine huit jours après son premier contre Milwaukee.

Comme Magic Johnson et Jerry West…

Parti tambour battant en première mi-temps, Lonzo Ball est resté chaud au retour des vestiaires, validant son triple double (11 points, 16 rebonds et 11 passes) à neuf minutes de la fin.

L’ancien jouer vedette de UCLA a joué juste, et ce malgré un pourcentage encore perfectible (5/13). Une performance qui lui permet de rentrer dans le cercle fermé des Lakers, puisqu’il devient le troisième rookie à réussir au moins deux triple double dans l’histoire de la franchise depuis les légendes Magic Johnson et Jerry West. Et seuls cinq joueurs ont réalisé un tel exploit en aussi peu de matches que Lonzo Ball depuis la création de la ligue.

Lonzo Ball égale LeBron quelques jours après l’avoir dépassé

Plus jeune joueur de l’histoire à enregistrer un triple double le 11 novembre, le n°2 des Lakers est aussi le plus jeune à rééditer une telle ligne de stats puisqu’à 20 ans et 23 jours, il égale LeBron James, qui avait claqué son deuxième « TD » exactement au même âge. Et cette fois, la performance a été synonyme de victoire pour les Lakers, faciles vainqueurs des Nuggets.

« Il a plus d’atouts dans sa manche que qui que ce soit que je puisse imaginer, particulièrement à son âge » s’est émerveillé son entraîneur Luke Walton après la rencontre. C’est notre travail d’être présents et de lui montrer que nous le soutenons, que nous croyons en lui. Je tiens à lui dire, qu’il en ait besoin ou non, que ma confiance en lui et celle de toute l’équipe est à 100%. »

Lonzo Ball a notamment brillé par son travail au rebond, avec 16 prises, le meilleur total pour un arrière rookie depuis O.J. Mayo en 2009. Il faut même remonter à l’an 2000 pour trouver trace d’un meneur rookie auteur d’un triple double avec 16 rebonds et plus, et il s’agissait de Steve Francis.

Parfois en difficulté sur jeu placé, Lonzo Ball a expliqué après le match avoir écouté les conseils de l’assistant et ancien joueur des Lakers Brian Shaw, sur l’importance de ces prises pour son jeu. « C’est une question d’efforts. Mon jeu offensif est bien meilleur quand je prends ces rebonds et donc je me concentre là-dessus, les prendre et foncer. »

Comme Jason Kidd il y a 20 ans… Une tactique qui a particulièrement bien fonctionné durant ce match et qui sied parfaitement à la franchise de la Cité des anges.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *