Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
MIA1:00
IND
DET1:00
ORL
POR1:00
PHI
OKC1:00
WAS
LAC1:00
BOS
UTH1:30
TOR
BRO1:30
MEM
ATL2:00
MIL
CHI2:00
DEN
NOR3:00
HOU
SAS3:30
Coaching News

[Coaching] Warriors et Celtics, les jumeaux défensifs

Si les Celtics et les Warriors n’ont pas arrêté de s’envoyer des fleurs avant leur duel tant attendu, c’est parce que les deux équipes ont des philosophies de jeu très proches, en particulier sur le plan défensif.

Leur duel a ainsi été une leçon en termes de switchs et d’étouffement de l’adversaire dans la peinture.

« C’était un super match pour nous afin de comprendre que ce ne sera pas toujours comme la saison dernière, avec des matchs à 125-121 », détaillait d’ailleurs le coach des Warriors. « On va tomber sur des équipes physiques et dures. La taille, la polyvalence, c’est vers ça que le jeu penche aujourd’hui. Danny (Ainge) a très bien drafté de ce point de vue. Marcus Smart s’inscrit ainsi très bien dans ce groupe. Ils ont la taille, la force et la capacité de défendre sur plusieurs postes. »

Depuis son arrivée dans la Baie, Steve Kerr répète en effet que la « polyvalence défensive », avec des joueurs capables de défendre sur plusieurs positions, est la clé de la NBA actuelle. Grâce à cela, les Warriors ne laissent aucun espace à leurs adversaires, qui doivent toujours faire la différence en un-contre-un afin d’obtenir un panier.

Un entonnoir géant qui attire les attaquants

L’action suivante résume assez bien cette « stratégie de l’entonnoir ». En switchant sur énormément d’écrans, les Warriors forcent leurs adversaires à faire la différence individuellement, dans des espaces qu’ils peuvent contrôler. Ici, Terry Rozier vient par exemple poser un écran sur Nick Young pour permettre à Jaylen Brown d’obtenir le ballon poste bas. Shaun Livingston a vite compris le système et il demande à son coéquipier de changer. Placé entre le ballon et le sophomore, le meneur empêche la transmission du ballon par Aron Baynes et c’est Marcus Smart qui doit le servir.

Problème : quand Jaylen Brown reçoit finalement le ballon, il ne reste plus que dix secondes sur la possession. En plus, il se retrouve face à un adversaire qui fait sa taille (2m01). L’arrière/ailier tente de s’enfoncer dans la raquette mais il est dans l’entonnoir des Warriors, JaVale McGee, Draymond Green ou Andre Iguodala l’attendant dans la peinture…

Des libéros qui compensent

À Boston, c’est la même chose qui se met en place et qui permet à l’équipe d’afficher la meilleure défense du début de saison (95.4 points encaissés sur 100 possessions). Comme les Warriors, les Celtics condensent la peinture au maximum. Golden State en a fait les frais lors de ce 19-0 avec six pertes de balle, dans le troisième quart-temps.

Ici, on voit ainsi comment les joueurs de Boston viennent densifier la peinture pour gêner la passe de JaVale McGee, Marcus Smart abandonnant Nick Young pour venir intercepter la passe du pivot, dont la transmission était trop évidente.

Dans la foulée, on voit que les multiples changements défensifs des Celtics perturbent la mise en place offensive de Golden State. Stephen Curry arrive finalement à avoir un peu d’espace mais, là encore, la défense celte se replie dans la peinture pour forcer le meneur à réaliser une passe très compliquée pour Kevon Looney, qui laisse filer le cuir.

Quelques secondes plus tard, Marcus Smart montre pourquoi il est si précieux pour Boston, malgré son déchet offensif.

Stephen Curry attire Terry Rozier et Aron Baynes très loin et il trouve Omri Casspi dans le corner, d’une passe très difficile. Mais même cela ne permet pas à Golden State de mettre la défense des Celtics hors de position. Car Marcus Smart joue les libéros en tête de raquette, veillant à la fois sur l’Israélien et sur Andre Iguodala, dans un grand écart défensif.

Revenu gêner le shoot de l’ailier adverse sans se jeter, il l’accompagne dans la raquette et si le Warrior marque, c’est avec un shoot extrêmement compliqué face à Aron Baynes, également de retour pour empêcher tout panier près du cercle.

LEXIQUE

Switchs : les défenseurs switchent lorsqu’ils s’échangent les attaquants sur lesquels ils doivent défendre

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *