Matchs
hier
Matchs
hier
LAL103
CHI94

Les blogs de la rédaction

[In The Paint] Les cinq trades qui pourraient bien avoir lieu cette saison

Par  — 

L’été aura été complètement fou sur le marché des transferts et annonce une saison des plus excitantes. Et qui dit nouvelle saison dit nouvelles tractations entre les 30 franchises de la ligue. J’ai essayé d’imaginer cinq trades qui pourraient se produire cette saison, des échanges aussi excitants que parfois douteux sur le papier, mais tous réalisables selon les règles NBA et qui ne tiennent pas du grand n’importe quoi. Oui, théoriquement LeBron James pourrait rejoindre Phoenix contre Brandon Knight, Tyson Chandler, et Jared Dudley, mais ce transfert ne devrait jamais avoir lieu pour des raisons évidentes. Pour ce qui est des propositions ci-dessous, c’est une autre histoire.

Le trade fantasme : Washington fait tapis pour réunir John Wall et DeMarcus Cousins

Les Wizards reçoivent : DeMarcus Cousins, Solomon Hill

Les Pelicans reçoivent : Otto Porter, Marcin Gortat, 1er Tour de draft 2018

New Orleans est dans une situation qui donne des frissons tant de plaisir que de peur. La raquette Davis – Cousins n’a pas d’égal dans la ligue, et pourtant les Pelicans sont restés à la porte des playoffs la saison passée. Rien n’assure que cela se passe mieux cette saison dans une conférence Ouest surchargée depuis les nombreux mouvements estivaux. Plus grave encore, la franchise de la Louisiane pourrait perdre Cousins, libre l’été prochain s’il refuse de poursuivre l’aventure.

Les Wizards pourraient alors flairer le bon coup pour attirer le pivot All-Star dans la capitale et reformer le duo de Kentucky avec John Wall. Les deux joueurs sont très proches et Wall avait même expliqué que Cousins était prêt à rejoindre Washington la saison dernière, quelques jours avant que les Kings ne l’envoient à la Nouvelle Orléans. Pour lutter contre Cleveland et Boston, la franchise de DC tente le pari Cousins et le convainc déjà de prolonger l’été suivant. Les deux conditions pour que ce trade puisse se concrétiser : que les Pelicans soient encore trop courts à la mi-janvier, et qu’Otto Porter (qui ne peut être échangé avant le 15 janvier) accepte de rejoindre les Pelicans, conséquence de sa prolongation l’été dernier après l’offre des Nets. Le trio Wall – Beal – Cousins aurait de quoi faire saliver les fans des Sorciers.

Le trade cap space : Orlando et Phoenix échangent leurs pivots

Le Magic reçoit : Tyson Chandler

Les Suns reçoivent : Nikola Vucevic

Ce n’est plus un secret pour personne, les Suns cherchent à se débarrasser de leurs vétérans aux contrats pesants. Mis au placard en 2017, Tyson Chandler est donc plus que candidat au départ de l’Arizona. Orlando ne s’en sort pas non plus avec un effectif encore loin d’être verrouillé et où personne ou presque n’est intouchable. L’occasion rêvée d’arranger tout le monde avec un échange entre Chandler et Vucevic, aux salaires quasiment égaux.

A Phoenix, le Monténégrin au profil offensif serait très complémentaire de l’autre pensionnaire du poste 5, le plus rugueux Alex Len. Il apporterait une dose de spacing supplémentaire au jeu des Suns et quelques points du secteur intérieur qui manquent actuellement à la franchise. Chandler lui viendrait compléter la raquette du Magic pour donner quelques tuyaux à Aaron Gordon, sans trop lui faire d’ombre offensivement dans la peinture. Et Orlando pourrait négocier un buyout avec le vétéran à la fin de la saison pour se libérer près de 13 millions de dollars de masse salariale pour continuer la reconstruction et/ou prolonger Gordon et Elfrid Payton.

Le trade douteux : Bledsoe rejoint les Rocheuses

Les Nuggets reçoivent : Eric Bledsoe

Les Suns reçoivent : Emmanuel Mudiay, Will Barton, Kenneth Faried

Denver qui règlerait ses problèmes à la mène par un des postes 1 les plus complets de la Ligue, douteux, vraiment ? C’est en tout cas un vrai risque. Régulièrement évoqué dans les rumeurs de transferts, Eric Bledsoe est disponible contre une contrepartie intéressante. Pour les Suns, cette contrepartie espérée serait une star, un joueur déjà ou sur le point d’atteindre ses meilleures années. Le problème est qu’aucune équipe n’est suffisamment intéressée par les atouts de Phoenix pour lâcher un joueur majeur. Reste la solution de récupérer plusieurs talents plutôt que de poursuivre dans un attentisme négatif.

Avec Emmanuel Mudiay, Devin Booker et le rookie Josh Jackson, la franchise de l’Arizona disposerait d’un cœur jeune et prometteur sur lequel construire. Pour les assurances à court terme, on repassera. Il est bien trop tôt pour être certain que parmi ces trois-là figure une superstar en puissance (s’il y en a vraiment une…) capable de ramener Phoenix dans le wagon des playoffs. Pour les Nuggets, Bledsoe serait forcément un ajout de talent non négligeable dans la course pour le Top 8. Mais le meneur ne règlerait pas les problèmes de l’adresse extérieure à la mène et réclamerait beaucoup le ballon dans un système où la gonfle tourne beaucoup, surtout avec un créateur comme Nikola Jokic.

Le trade logique : Cleveland muscle encore ses lignes extérieures

Les Cavs reçoivent : Wesley Matthews

Les Mavericks reçoivent : Kyle Korver, Iman Shumpert

Autour de son noyau dur, l’effectif des Cavs est un chantier permanent dans le seul but d’être le plus compétitif possible et renverser les Warriors. Le banc de Cleveland a ainsi montré des signes de faiblesse en finale la saison dernière, un manque comblé en grande partie cet été. Mais nul doute qu’en cas de bonne opportunité, le nouveau GM de la franchise Koby Altman n’hésitera pas à presser la détente.

Sur les postes 2-3 notamment, Kyle Korver et Iman Shumpert n’ont pas donné les gages nécessaires pour se rendre indispensables pour le véritable objectif en fin de saison. On ne serait pas surpris de voir du mouvement en cours d’exercice pour ces deux hommes, Korver ne pouvant être échangé avant le 15 janvier. Dans leur recherche d’un joueur capable d’amener expérience, shoot et défense en sortie de banc, Wes Matthews semble avoir le profil idéal. Aux Mavs, Matthews est un cadre mais ses deux derniers années n’ont pas non plus été flamboyantes. Korver apporterait de l’expérience à un jeune groupe qui va sans doute perdre prochainement Dirk Nowitzki, Shumpert complétant la ligne arrière tout en laissant les Seth Curry et autres Yogi Ferrell se développer.

Le mega trade : Detroit, Atlanta et les Clippers bousculent leurs effectifs

Les Clippers reçoivent : Andre Drummond, Kent Bazemore

Les Pistons reçoivent : Dennis Schröder, DeAndre Jordan

Les Hawks reçoivent : Reggie Jackson, Austin Rivers, Sam Dekker

Trois clubs, trois situations différentes, trois besoins distincts, et des bonnes raisons de s’entendre. A la lutte pour les playoffs, Detroit cherche un second souffle à son équipe pour inaugurer sa nouvelle arène du Little Caesers Arena. Exit donc Reggie Jackson et Andre Drummond, anciennes têtes d’affiche du projet des Pistons. Pour les remplacer, DeAndre Jordan et Dennis Schröder débarquent dans le Michigan. Le premier amène un peu plus de qualités athlétiques et de protection de cercle, l’Allemand, son intensité au poste 1.

Dans leur volonté de rester compétitifs, les Clippers ont dû lâcher du lest avec Jordan, mais Drummond est capable de prendre la suite, avec cinq ans de moins et un potentiel pas encore pleinement atteint. L.A. récupère aussi Kent Bazemore dans l’affaire pour amener de la dureté et du shoot, histoire de rééquilibrer les postes 2 et 3. A Atlanta, Reggie Jackson pourra revenir tranquillement à son meilleur niveau et redevenir le meneur en 20-5-5 qu’il était en passe de devenir il y a deux ans. Rivers, qui suivrait les traces de son papa, et Dekker amènent un peu de profondeur à un effectif qui visera surtout la reconstruction, et donc la draft via une saison à oublier.

+ d’articles de Loris Belin :

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *