News

Kyle Kuzma bouscule les plans des Lakers

A Los Angeles, on attendait Lonzo Ball et on a eu Kyle Kuzma ! L’ailier drafté en 27e choix a déjà été qualifiée de « steal » de la draft par Magic Johnson. Il faut dire qu’à 19 points par match en présaison, Kuzma s’incruste direct dans le Top 10 des meilleurs scoreurs de la ligue ! Aujourd’hui, certains l’imaginent même être titulaire le soir du match d’ouverture…

Ce qu’on oublie souvent de préciser dans l’approche du cas Kuzma, c’est qu’il a passé trois ans à la fac. Dans l’Utah qui plus est. Le genre de décorum apte à l’étude et au calme. On a à faire à un rookie de 22 ans mature dans son jeu. Du coup, la transition avec Los Angeles est plutôt sympa…

« Ça se passe super bien pour moi », confirme Kuzma dans le Salt Lake Tribune. « Je n’ai plus à me soucier d’avoir un conseiller d’éducation à mes basques pour aller en classe. Je peux aller à la salle tous les jours et me concentrer uniquement sur le basket. »

Et ça lui réussit. En coulisses, Luke Walton savoure l’approche méthodique de son rookie. Kuzma semble se plaire beaucoup dans la salle de musculation des Lakers…

« C’est la clé de son succès pour moi : ses habitudes de travail sont incroyables. Il adore la salle de musculation. Il ne prend jamais de jour de congés. Il se fait soigner. Il adore prendre soin de son corps. Et quand il fait son shooting, il ne prend pas n’importe quels tirs. Et il les prend à pleine vitesse. »

Pas de « transition délicate » pour le rookie Kuzma

Après une ligue d’été brillante, Kuzma n’a pas relâché son effort. Au contraire, il a pris encore plus d’ampleur. Lonzo Ball aura beau plaisanter sur son niveau à la fac d’Utah, c’est bien Kuzma qui a le vent en poupe.

« Il m’a surpris », avoue Walton. « Je savais qu’il pouvait jouer mais pour tout rookie, il y a une transition très délicate. Et il l’a bien passée, et très rapidement. Je n’ai jamais vu un rookie s’adapter aussi vite ! »

Passé très rapidement de l’ombre à la lumière, Kyle Kuzma garde les pieds sur terre. Le rookie sait bien que sa première saison NBA sera parsemée d’embûches. La vérité d’aujourd’hui ne sera pas celle de Noël prochain. Et encore moins d’avril 2018…

« Tout le monde peut douter à un moment, et tout le monde est toujours prêt à sauter dans le train en marche. C’est la vie. Il faut leur démontrer qu’ils ont eu tort. »

Magic Johnson et Rob Pelinka se frottent eux les mains d’avoir eu raison de croire en Kuzma. En local, Quin Snyder avait visiblement suivi l’évolution de l’intérieur fuyant des Utes… sans pour autant le drafter en juin dernier ! Ça arrive à tout le monde de douter, n’est-ce pas…

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *