Coaching News

[Coaching] Les Wolves font la place dans la raquette pour le alley-oop

Les Wolves ont joué trois matchs dans cette présaison et, à chaque fois, ils ont mis en place ce système pour un alley-oop dans le dos de la défense. Un système déjà utilisé l’an passé pour Andrew Wiggins et désormais destiné à Jimmy Butler.

Lorsqu’il était à Chicago, ce dernier aimait également faire semblant de prendre un écran en remontant vers le milieu du terrain, pour en fait piéger la défense en plongeant vers le panier. Mais ce qui est vraiment intéressant dans le système des Wolves, c’est le degré de préparation pour occuper les défenseurs et vider la raquette.

En effet, le système repose globalement sur un « faux curl », avec un Jimmy Butler qui fait mine de prendre l’écran de Karl-Anthony Towns et qui attend que son défenseur anticipe pour partir dans l’autre sens. On pourrait d’ailleurs se dire qu’il n’y a pas besoin de dix secondes de préparation pour mettre en place ce mouvement vers le cercle.

Mais les Wolves cherchent à empêcher les rotations adverses. Sur le premier exemple, Jimmy Butler et Taj Gibson placent ainsi des écrans pour Shabazz Muhammad, qui ressort vers le corner. Andre Iguodala et Draymond Green sont ainsi obligés d’être vigilants par rapport à leurs joueurs, et ne peuvent pas dans le même temps réagir au mouvement de Jimmy Butler, dans leur dos. Quant à Zaza Pachulia, il est lui obligé de sortir très loin, KAT étant au niveau des lancers francs.

En multipliant les mouvements puis en effectuant en même temps une course de leur ailier vers le corner et le « faux curl » de leur arrière, les Wolves occupent la défense et vident la raquette. Il ne suffit plus qu’à lancer le alley-oop.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *