Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
TOR117
CHI101
OKC105
NYK84
LAL4
LAC11
News

Paul George et Carmelo Anthony doivent s’adapter à la vitesse de Russell Westbrook

C’est fait, le « Big Three » du Thunder a enfin joué ensemble. Dix petites minutes, mais c’était suffisant pour avoir un aperçu de ce que ça pourrait donner sur l’ensemble d’une saison. Quelques jours après avoir subi une petite opération au genou, Russell Westbrook était de retour cette nuit pour affronter les Pelicans. Le temps pour lui de compiler 9 points et 4 passes en dix minutes, et de distribuer ses premières passes à ses deux nouveaux coéquipiers, Paul George et Carmelo Anthony.

« Russell possède une vitesse qu’on ne peut pas analyser, et qu’on ne peut pas prévoir » témoigne Paul George sur ESPN. « C’est clairement un luxe d’avoir un tel joueur à ses côtés. Il va créer tellement de choses pour Carmelo et moi. C’était bien d’en avoir un aperçu. »

Auteur de 25 pts en 27 minutes, Paul George est celui des trois qui a le plus joué, et il a déjà trouvé son rythme.

« En attaque, la communication est super » apprécie Billy Donovan. « Carmelo a joué dans différents systèmes, et il en apprend un nouveau. Paul aussi. On a beaucoup de gars qui sont là pour apprendre un nouveau système, mais aussi pour jouer et combiner avec d’autres joueurs. Je trouve qu’ils ont vraiment fait du bon boulot pour travailler sur cette cohésion. »

« Si vous ne prenez pas un shoot ouvert, ça va le rendre fou »

Ce qu’il faut apprendre notamment, c’est jouer avec un joueur aussi rapide et aussi complet que Russell Westbrook…

« On a blagué sur le sujet : comment réaliser une contre-attaque avec lui puisqu’il est si rapide » raconte Paul George. « À un moment, vos jambes font n’importe quoi à essayer de le rattraper. Il faut s’adapter. Mais je le répète, on a un gars qui met tellement de pression sur la défense, et il va tellement me faciliter les choses. J’ai la partie la plus facile. J’ai juste à finir les actions pour lui. »

Pour Melo, cet apprentissage s’effectue sur le tas, et il est encore trop tôt pour évoquer l’identité de l’équipe.

« On n’en sait rien. On joue simplement au basket pour l’instant. On veut jouer vite, mais avec Russell on y est quasi obligé. S’il vous fait une passe, que vous êtes démarqué et que vous ne shootez pas, ça va le rendre dingue. C’est ce qu’on travaille à l’entraînement. Mais pour l’instant, on joue tout simplement, et on regarde ce qui marche et ce qui ne marche pas. Et lorsqu’on aura trouvé ce qui marche vraiment, on se fixera là-dessus. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *