Interviews News

Où en est Bruno Caboclo ? Réponse avec l’ailier brésilien des Raptors

Lors de sa draft en 2014, les médias avaient ironisé sur le fait que Bruno Caboclo était « à deux ans d’être à deux ans » de pouvoir jouer en NBA. Et bien, on est désormais en plein dedans ! Dans sa troisième année à Toronto, l’immense ailier brésilien a ainsi commencé la présaison dans le cinq majeur. Il a fini capot avec un 0/4 aux tirs mais s’est montré actif défensivement avec 2 rebonds, 1 interception et 1 contre.

Encore très timide, Bruno Caboclo (22 ans) devrait avoir sa chance chez les Raptors où il aura un rôle de shooteur. À lui de la saisir car le temps commence à tourner…

« J’ai pu jouer l’esprit libre en G-League »

Bruno, vous étiez titulaire face aux Blazers, comment vous-êtes vous senti dans ce match de présaison ?

« J’ai eu de bonnes sensations. C’était cependant la première fois que je jouais avec ces gars. D’habitude, je joue avec les remplaçants. Mais ça s’est bien passé, on a progressé. Et on va continuer à travailler. »

Quel rôle pensez-vous pouvoir tenir cette saison ? 

« Le coach m’a dit que mon rôle cette saison allait d’être un shooteur. Je continue de bosser dessus tous les jours. Je dois encore trouver les bonnes positions sur le terrain et dans le rythme du match. Ça viendra avec le rythme. »

C’est votre troisième année à Toronto, quel bilan faites-vous de votre progression ?

« J’ai beaucoup grandi en tant que joueur, j’ai énormément progressé. Sur ce match de présaison, je n’ai pas réussi à mettre mon jeu complètement en place. Mais de meilleurs jours vont arriver et la balle tombera dans le cercle. »

Vous avez remporté le titre de champion de G-League l’an passé avec le 905, en quoi cette expérience vous a-t-elle apporté ?

« C’était vraiment bon pour moi. Stack [Jerry Stackhouse] est un très bon entraîneur. Il adore la compétition et il nous pousse toujours à nous dépasser. Je pouvais jouer avec l’esprit libre [en G-League]. J’ai beaucoup appris dans la quête de ce titre. »

« Je dois encore trouver mes repères en NBA »

Est-il bien vrai qu’il défie ces joueurs en un-contre-un ?

« Oui, c’est vrai ! J’ai joué contre lui presque chaque jour. »

Que pensez-vous pouvoir importer de cette expérience en G-League pour cette année en NBA ?

« Les deux niveaux sont très différents. Je dois encore trouver mes repères et savoir ce que je peux faire en NBA. »

Où en êtes-vous physiquement ? Avez-vous pris du muscle ? 

« Oui, je me sens plus fort. J’ai pris 9 kilos de muscles depuis mon arrivée à Toronto. »

Quels étaient vos objectifs de l’intersaison ? Des exercices en particulier ?

« J’ai bossé mon tir surtout. Mon tir à trois points essentiellement. »

Un mot sur ce qui s’est passé avec la sélection brésilienne, que vous avez quittée en cours de route, cet été ? 

« Sans commentaire. Je ne préfère pas en parler. »

Propos recueillis à Portland

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *