SFR
Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
WAS
PHI1:00
DET
CHA1:00
IND
BRO1:00
ORL
MIA1:00
BOS
MIL1:30
MEM
NOR2:00
DAL
ATL2:30
UTH
DEN3:00
SAS
MIN3:30
PHO
POR4:00
SAC
HOU4:00
Magazine News Previews

[Previews] Le Heat veut rester chaud

Comme chaque année, Basket USA propose une présentation de la saison NBA et des 30 franchises sous la forme d’un compte à rebours, de la 30e place à notre favori pour le titre de champion NBA. Aujourd’hui, place au Heat, qui a réalisé une époustouflante deuxième partie de saison, l’an dernier, sans pour autant parvenir à participer aux playoffs.

Pat Riley a donc décidé de miser sur la stabilité, conservant son effectif en effectuant quelques toutes petites retouches, comme l’arrivée de Kelly Olynyk ou la Draft de Bam Adebayo. Suffisant pour redevenir un outsider à l’Est ?

Poursuivre sur la lancée

Après un début de saison à 11 victoires et 30 défaites, on imaginait le Heat finir l’année dans l’anonymat en attendant la Draft et la free agency. Mais Pat Riley déteste le tanking et Erik Spoelstra prouve année après année qu’il sait tirer le meilleur de ses équipes. À partir de mi-janvier, Miami a donc complètement inversé la tendance, remportant 30 de ses 41 derniers matchs pour échouer aux portes des playoffs, à égalité avec les Bulls.

Le Heat entend bien capitaliser sur la confiance engrangée dans cette deuxième partie de saison, où l’équipe a battu Golden State, Washington ou encore trois fois Cleveland. Goran Dragic sort en plus d’un EuroBasket de très haut niveau, dont il a été élu MVP et qu’il a remporté avec la Slovénie. De quoi rêver d’une saison de haute volée.

Pat Riley a donc décidé de faire confiance à ce groupe, prolongeant Dion Waiters ou James Johnson, en effectuant quelques subtiles retouches. Le président du club floridien aurait bien aimé attirer Gordon Hayward dans ses filets mais le All-Star a finalement préféré retrouver Brad Stevens aux Celtics, et le Heat en a alors profité pour aller récupérer Kelly Olynyk, désormais trop cher pour le club du Massachusetts et qui devrait écarter le terrain aux côtés d’Hassan Whiteside, ou à son relais. Dans un rôle que Josh McRoberts aurait dû tenir, s’il n’avait pas été continuellement blessé depuis son arrivée.

Et redevenir une place forte de la conférence Est

À Miami, les reconstructions ne sont jamais très longues mais après le départ de LeBron James, les problèmes de santé de Chris Bosh et la rupture avec Dwyane Wade, on pouvait tout de même se demander si le Heat n’allait pas devoir patienter un long moment avant de pouvoir redevenir une franchise qui compte à l’Est.

Sauf que le Heat a une culture, portée par l’exigence de Pat Riley et son élève Erik Spoelstra, notamment sur le plan physique. Et on ne compte plus les joueurs qui explosent en Floride, à l’image d’Hassan Whiteside ou Dion Waiters…

Il manque une ou deux superstars pour aller titiller les meilleures équipes de l’Est sur la durée d’une saison mais l’impact physique de ce groupe, et ses capacités défensives, peuvent la placer parmi les outsiders. En attendant l’arrivée du nouveau Dwyane Wade ou LeBron James, qui ramènera Miami tout en haut de la conférence Est, le club va se battre avec ses armes. Et comme l’équipe l’a prouvé lors de la deuxième partie de saison dernière, elle peut bousculer pas mal de monde.

Mouvements de l’été

Arrivées : Kelly Olynyk et Jordan Mickey (Celtics), AJ Hammons (Mavs) Okaro White, Larry Drew II, Bam Adebayo 

Départs : Luke Babbit (Hawks), Josh McRoberts (Mavs), Willie Reed (LA Clippers)

Le joueur à suivre : Goran Dragic

Meilleur marqueur du Heat la saison dernière, Goran Dragic sort d’un Euro fantastique et le Slovène rêve d’une réussite similaire avec le Heat. Son équipe nationale n’était en effet pas l’équipe la plus impressionnante, sur le papier, mais elle a réussi à s’imposer grâce à une vraie cohésion collective.

À 31 ans, le meneur a la maturité et la mentalité pour être le leader de ce groupe toujours revanchard, afin d’aller cette fois chercher les playoffs. À condition que les efforts de ces derniers mois ne pèsent pas trop lourd.

 LE CINQ DE DEPART EN DEBUT DE SAISON

 LE BANC

Meneurs : Tyler Johnson, Larry Drew II
Arrières : Josh Richardson, Wayne Ellington
Ailiers : Rodney McGruder
Ailiers forts : Kelly Olynyk, Udonis Haslem, Okaro White, Jordan Mickey
Pivots : Bam Adebayo, AJ Hammons

MOYENNE D’AGE : 26.5 ans
MASSE SALARIALE : 102.7 millions de dollars (16e sur 30)
SI TOUT VA BIEN

Goran Dragic continue sur le rythme de son Euro, le groupe est sur la lancée de sa deuxième partie de saison et Kelly Olynyk apporte une dimension supplémentaire aux plans de jeu d’Erik Spoelstra.

Dans ces conditions, Miami réussit un début de saison tonitruant et se place parmi les meilleures formations de l’Est, dans une conférence diminuée. Sa stabilité l’avantage même par rapport à Cleveland et Boston et la franchise floridienne se qualifie sans difficulté pour les playoffs. Où personne ne souhaite vraiment lui faire face.

SI TOUT VA MAL

Dion Waiters a reçu son gros chèque et l’arrière n’est plus aussi sérieux que lors de la saison précédente, retrouvant des accents égoïstes oubliés. De son côté, Goran Dragic paye les efforts de l’été et c’est toute l’équipe qui tousse. Malgré le retour de Justise Winslow et la hargne de ce groupe, l’impact physique ne suffit pas à combler les lacunes offensives.

Le Heat replonge dans le ventre mou de l’Est et doit se battre jusqu’au bout pour atteindre les playoffs.


PREVIEWS : les équipes déjà présentées
30 – Chicago Bulls (15e Est)
29 – Phoenix Suns (15e Ouest)
28 – Atlanta Hawks (14e Est)
27 – Indiana Pacers (13e Est)
26 – Brooklyn Nets (12e Est)
25 – Sacramento Kings (14e Ouest)
24 – Orlando Magic (11e Est)
23 – New York Knicks (10e Est)
22 – LA Lakers (13e Ouest)
21 – Dallas Mavericks (12e Ouest)
20 – Philadelphie Sixers (9e Est)
19 – Detroit Pistons (8e Est)
18 – Charlotte Hornets (7e Est)
17 – Memphis Grizzlies (11e Ouest)
16 – New Orleans Pelicans (10e Ouest)
15 – Utah Jazz (9e Ouest)
14 – Miami Heat (6e Est)
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *