Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIA95
PHI105
NOR23
POR18
SAS
GSW3:30
News

Nouveau leader en apprentissage, Myles Turner croit aux playoffs pour ses Pacers

Prolongé jusqu’en 2019 chez les Pacers, Myles Turner va entamer sa troisième saison dans l’Indiana. Pour la première fois de sa jeune carrière, Turner ne sera toutefois plus le petit protégé qui fait ses armes mais le patron d’une équipe en reconstruction.

Après le départ de Paul George, Turner est (avec Victor Oladipo) le joueur le plus talentueux d’Indiana. Surtout, à 21 ans seulement, le texan de naissance est le plus « vieux » Pacer encore en place, avec deux saisons d’affilée…

« J’aime beaucoup ce qu’a fait la franchise cet été »

Encadrés par des vétérans tels que Thaddeus Young, Cory Joseph ou encore Darren Collison et Al Jefferson, les Pacers espèrent avoir trouvé le bon équilibre entre fougue et sagesse.

« On sait pertinemment qu’il est irremplaçable, un talent de son calibre, des deux côtés du terrain. C’est impossible mais on a tout de même beaucoup de jeune talent », nuance Turner sur le plateau du Jump. « J’aime beaucoup ce qu’a fait la franchise cet été. Depuis que je suis [chez les Pacers], on avait une majorité de vétérans. Cette année, on a une bonne énergie et on va apporter cette énergie tous les soirs. »

Comme tout le monde, Turner a néanmoins été très surpris du départ de George… à OKC !

« J’étais parti voir mes jeunes gars en ligue d’été. Et j’ai fait une sieste de deux heures. Et au réveil, mon téléphone est devenu fou. Plus de 200 notifications. Les copains de chez moi qui m’ont laissé des messages. On savait que quelque chose allait arriver. Mais Oklahoma City ? C’était assez bizarre. Tout le monde me demandait : qu’est-ce que vous allez devenir ? Vous allez tanker ? Je disais : oh là, tout doux ! Non, non pas de tanking. »

« Derrière les grosses cylindrées, on peut s’incruster en playoffs »

Assurant que les Pacers ne vont pas se recroqueviller sur eux-mêmes, attendant de meilleurs lendemains en position foetale, Turner n’a rien pu faire pour convaincre Paul George de rester.

« J’ai essayé de ne pas trop m’immiscer dans tout ça. Avec PG, on avait une très bonne relation. Quand je suis arrivé à Indiana, j’ai été invité chez lui direct. C’était Joe Young et moi. Mais bon, il devait prendre la meilleure décision pour sa carrière. Je sais qu’il a passé 7 ou 8 ans déjà [avec les Pacers], il a tout donné, jusqu’en finale de conférence. On a eu de bonnes discussions mais je savais qu’il voulait partir. »

Passé de 10 points, 5 rebonds à 14 points, 7 rebonds, Turner garde la foi en son équipe. Contre l’avis de nombreux spécialistes, il vise les playoffs.

« L’objectif est encore de faire les playoffs. Beaucoup de gens ne nous voient pas les faire mais la conférence Est est grande ouverte. Certains All Stars sont partis vers l’Ouest, il y a plusieurs franchises en reconstruction… Derrière les grosses cylindrées, on peut s’incruster en playoffs ! On a de la polyvalence à chaque poste. On a amené plusieurs éléments intéressants, je suis confiant. »

Myles Turner Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2015-16 IND 60 23 49.8 21.4 72.7 1.1 4.4 5.5 0.7 2.6 0.4 1.1 1.4 10.3
2016-17 IND 81 31 51.0 34.2 80.9 1.7 5.5 7.2 1.3 3.2 0.9 1.3 2.2 14.5
2017-18 IND 65 28 47.9 35.7 77.7 1.4 5.0 6.4 1.3 2.9 0.6 1.5 1.8 12.7
Total   206 28 49.7 34.4 78.3 1.5 5.0 6.5 1.2 2.9 0.7 1.3 1.8 12.7

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *