News

Les étonnantes primes de Rudy Gobert, Evan Fournier et d’autres joueurs NBA

Dans un article très intéressant d’ESPN, le spécialiste de la convention collective et ancien dirigeant des Nets, Bobby Marks, révèle quelques bonus présents dans les contrats de différents joueurs NBA.

On savait ainsi que sur les 102 millions de dollars offerts à Rudy Gobert, seuls 90 étaient garantis et que les 12 millions restants étaient des primes. Et il y en a beaucoup. Ainsi, le pivot français touchera un million de dollars s’il est sélectionné au All-Star Game, en tant que titulaire ou comme remplaçant (mais pas s’il est appelé en cas de blessure devant lui). Il peut également gagner 750 000 dollars supplémentaires s’il est sélectionné dans une All-NBA Team, 250 000 dollars s’il atteint un certain nombre de rebonds et encore 250 000 dollars si le « Defensive Rating » (c’est-à-dire le nombre de points encaissés par son équipe sur 100 possessions lorsqu’il est sur le terrain) est inférieur à 100.

Apparemment, le pivot a également un autre bonus prévu dans son contrat, qui est cette fois lié à son poids.

Evan Fournier a intérêt à aller le plus loin en playoffs…

Evan Fournier a aussi plusieurs bonus dans son bail. Ainsi, l’arrière d’Orlando touchera 500 000 dollars supplémentaires s’il est All-Star et une autre prime si son équipe atteint les playoffs alors qu’il a joué 60 matchs de saison régulière et 75% des playoffs. La prime est progressive puisqu’elle atteint 150 000 dollars en cas d’accession au premier tour et 500 000 dollars pour un titre NBA. Un surplus de motivation pour aider le club à retrouver la postseason, après cinq ans d’absence.

On le voit, les bonus sont de divers ordres. Il y a ainsi ceux liés à une sélection au All-Star Game (500 000 dollars pour Paul Millsap, Kenneth Faried, Nikola Vucevic et Tyson Chandler, 250 000 dollars pour Thaddeus Young, John Henson, Omer Asik) et parfois plus inventifs.

Ainsi, Kyle Lowry obtient un bonus de 200 000 dollars s’il est qualifié au All-Star Game tout en disputant plus de 65 matchs dans l’année et en jouant plus de 25 minutes par rencontre. Et il touche d’autres bonus s’il satisfait ces critères tout en étant nommé dans une All-NBA Team, dans une All-Defensive Team ou si son équipe atteint les finales de conférence, les Finals ou si elle gagne le titre. Au total, s’il joue en effet plus de 65 matchs à plus de 25 minutes de moyenne en participant au All-Star Game tout en étant nommé dans une All-NBA Team, dans une All-Defensive Team et que les Raptors remportent le titre, il peut gagner jusqu’à deux millions de dollars de bonus.

Une addition à 900 000 dollars pour Dewayne Dedmon

Il y a également les bonus défensifs, comme ceux de Rudy Gobert. Certains comme Dennis Schröder (500 000 dollars) ou Paul Millsap (250 000 dollars) ont une prime s’ils sont nommés dans une All-Defensive Team. D’autres comme Will Barton (250 000 dollars), Thaddeus Young (400 000 dollars), Tony Snell (500 000 dollars), John Henson (500 000 dollars), Bismack Biyombo (500 000 dollars), Tyson Chandler (500 000 dollars) ou Derrick Favors (500 000 dollars) ont une prime s’ils sont nommés défenseur de l’année.

Dion Waiters touchera lui 1.1 million de dollars de bonus s’il joue plus de 70 matchs cette saison et Kelly Olynyk gagnera un million de dollars supplémentaire s’il joue plus de 1 700 minutes dans l’année.

Quant à Dewayne Dedmon, il a des bonus également liés au nombre de matchs joués, allant de 300 000 à 900 000 dollars mais ce qui est le plus intéressant, c’est qu’il touchera 900 000 dollars s’il parvient à une moyenne points/rebonds/passes cumulée qui dépasse les 16. L’an passé, avec 5.1 points, 6.5 rebonds et 0.6 passe, il n’atteignait que 12.2 aux Spurs.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *