Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
MIL
CLE1:00
CHA
ATL1:00
IND
POR1:00
PHI
BOS1:00
WAS
DET1:00
BRO
ORL1:30
MIN
UTH2:00
DAL
SAC2:30
NOR
GSW3:30
PHO
LAL4:00
News

Stan Van Gundy cherche à donner du temps de jeu à son géant

« On n’était pas prêt pour lui cette année. C’était une erreur. Une vraie erreur de coaching. » Stan Van Gundy a fait son mea culpa quant à son utilisation, ou plutôt sa quasi non utilisation, de Boban Marjanovic. Depuis des semaines, son staff et lui planchent sur le dossier pour enfin tirer profit du géant Serbe.

Le coach a encore en tête la fameuse série de quatre matches, en fin de saison, quand Marjanovic avait tourné à près de 16 points et 10 rebonds en seulement 22 minutes. Une production qui a fait réaliser des choses dans le Michighan même si SVG relativise : « Ces quatre matches n’étaient pas significatif pour nous. » Hors de la courses aux playoffs depuis un moment, les Pistons terminaient leur saison en roue libre.

« En même temps, le basket reste du basket, note aussi le moustachu. Il a joué avec beaucoup d’efficacité. La question va maintenant être de savoir combien de minutes il peut prendre chaque soir. »

Il confirme ainsi son intention de lui donner plus que ses 8 minutes jouées en moyenne l’an passé. Le départ d’Aron Baynes vers les Celtics va justement faciliter cette redistribution des cartes derrière Andre Drummond.

« On passe beaucoup de temps à y penser. Ce sera peut-être différent lorsqu’on sera en fin de match, à plus six et deux minutes à jouer. Peut-être que nous aurons besoin d’une meilleure couverture de la ligne à trois points. Mais dans le courant du match, ce ne sera pas un réflexe, si un joueur rentre un trois points, de se dire ‘ On doit sortir notre poste cinq ‘. »

C’est là le cœur de la réflexion des Pistons. Si la palette offensive de l’ancien Spur est indéniable, ses capacités défensives le sont beaucoup moins. Sans doute moins mobile que Drummond, Marjanovic, malgré sa taille, impose à son équipe un ajustement collectif en défense.

Van Gundy entend laisser sa chance au pivot.

« Sur un premier trois points, faisons avec. Sur le second, adaptons nous avec des schémas avant de choisir le troisième choix qui sera peut-être de sortir. Mais ce ne sera pas le premier choix. On doit se dire, OK, peut-être qu’ils (nos adversaires) peuvent jouer le pick and pop avec leur pivot, mais au final, ils doivent toujours le défendre aussi. Et il a prouvé aux gens l’an passé que c’était très difficile à faire. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *