NCAA News

NCAA : Michael Porter Jr. se sait attendu la saison prochaine à Missouri

Ce n’était que la ligue d’été de Jamal Crawford à Seattle, mais Michael Porter Jr. a frappé fort avec une note salée à 47 points et 23 rebonds ! Le futur ailier de la fac de Missouri n’a pas encore officiellement fait ses débuts en NCAA qu’il brille déjà face à des pros de NBA.

MVP du tournoi de l’état de Washington remporté par son équipe pour sa dernière année au lycée, ainsi que du McDonald’s All American, et finalement élu meilleur joueur du pays (en ayant tourné à 36 points, 14 rebonds et 5 passes de moyenne pour son lycée de Nathan Hale), Michael Porter Jr. a également fait la tournée complète avec le Hoop Summit notamment.

« Je ressens la pression parce que j’entends ce que les gens disent », avoue-t-il dans Sporting News. « N’importe quel gamin de 19 ans ressentirait la pression mais j’essaie de transformer ça en travail. Je poursuis mon rêve en sachant ce que je vaux. Je vais continuer à croire en moi-même. »

Il faut dire qu’il y a eu une sérieuse montée en pression autour du petit prodige quand ce dernier a retourné sa veste après avoir donné son accord à l’université de Washington. Son père Michael Porter Sr. ayant été recruté par la fac de Missouri, le fiston a rapidement annoncé qu’il jouerait pour les Tigers. Et le frère, Jontay, a également rallié le Missouri. L’union familiale fait la force du clan Porter.

« Ça a été un vrai grand huit émotionnel. En fait, je m’étais engagé auprès de mes entraîneurs, pas nécessairement de l’université. J’ai rouvert ma candidature, et mon père a été engagé par l’université de Missouri. Donc, ça m’a rendu les choses très faciles. J’ai déjà vécu là-bas, c’est un peu comme rentrer à la maison. »

Michael Porter Jr. veut marquer le coup avec Missouri

Ambitieux avec les Tigers qui n’ont plus gagné le moindre match en tournoi NCAA depuis 2010 (!), Michael Porter Jr. vise carrément le Final Four.

« Il y a eu Kentucky, Kansas, North Carolina. Et puis Missouri et Washington… Je ne voulais pas simplement passer dans ces universités comme un parmi tant d’autres. Je veux laisser une empreinte. Si ça se passe comme je pense, on se souviendra de moi à Mizzou pour toujours. Je veux poser ma marque. »

Le protégé de Brandon Roy cette saison est un véritable phénomène : tonique, explosif, très bien coordonné. Il était clairement au-dessus de la mêlée toute la saison au lycée. En tout cas, il peut compter sur le mentorat de l’ancien All Star des Blazers.

« Il est un maître pour moi. On se parle au téléphone deux ou trois fois par semaine. On parle peu du terrain au final. Il m’a raconté des milliers d’histoires déjà. Il aimerait tellement pouvoir jouer encore, il adore ça ! Il a joué un peu sur du 3 contre 3 avec nous mais après, il devait reposer ses genoux pendant deux semaines. C’est un gars très humble bien qu’il ait été une superstar, il est juste super. »

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *