Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
CHA
POR1:00
CLE
UTH1:30
NYK
OKC1:30
MIA
LAC2:00
HOU
MIL2:00
MIN
PHO2:00
SAS
DAL2:30
MEM
BOS3:00
News

Manu Ginobili : « J’avais plus de doutes que les autres fois »

« Si quelqu’un m’avait dit il y a dix ans : ‘Tu joueras jusqu’à 40 ans’, je lui aurais dit qu’il était fou. »

Pourtant, Manu Ginobili a bel et bien décidé de poursuivre l’aventure en NBA alors qu’il fêtera ce 40e anniversaire dans une semaine. Comme l’été dernier, et le précédent, la communauté basket s’est réjouie de cette décision qui n’avait jamais été aussi difficile à prendre pour l’Argentin.

« C’était bien plus long que les autres fois parce que j’avais plus de doutes » avoue-t-il à La Nacion. « Je voulais laisser murir la décision pour voir comme j’allais me sentir, ce qui allait se passer, et quelles questions émergeraient. Quand j’ai senti que j’étais prêt, j’ai compris que j’avais passé assez de temps à contempler ce que pouvait être mon futur. J’ai pris cette décision que tout le monde m’avait conseillé de prendre – car aucun de mes amis ne m’a dit « Décroche, prend du bon temps et profite d’autre chose ». J’ai fait ce choix car c’est un grand honneur de faire partie de cette franchise, de se sentir important à 40 ans, avec des gens qui me disent qu’ils m’aiment et que je compte toujours dans l’équipe. »

Les mots de Gregg Popovich

À commencer par Gregg Popovich lui-même. El Manu occupe toujours un rôle essentiel dans sa rotation et il a montré en playoffs que sa grinta – et même son jump – demeuraient intacts. Alors forcément, « Pop » a fait comprendre à son joueur qu’il comptait toujours sur lui.

« J’ai parlé un peu avec lui avant les vacances, et il m’a dit qu’il voulait que je continue à jouer, qu’il avait besoin de moi dans l’équipe » confie Gino. « Avec tous ces éléments, je me suis laissé du temps pour réfléchir sur ce que je voulais vraiment faire. Je n’ai pas senti qu’il essayait de me convaincre. Il m’a simplement dit ce qu’il pensait. »

Avec le retour du natif de Bahia Blanca l’an prochain, les Spurs continuent leur transition en douceur après le départ en retraite de Tim Duncan. Tony Parker sur le flanc, l’arrière ne sera pas de trop pour apporter de la création, et surtout son expérience du système Popovich aux dernier arrivés que sont Pau Gasol – qui devrait revenir et qui avoue être en phase d’apprentissage – Jeoffrey Lauvergne ou encore Rudy Gay, recrue estivale aussi phare qu’inattendue.

« Certains peuvent être surpris que Rudy Gay nous ait rejoint car il ne semble pas coller au style San Antonio, mais c’est un grand talent avec beaucoup de polyvalence » assure-t-il. « Il va permette à Kawhi de se reposer, mais ils peuvent jouer ensemble. C’est un joueur avec beaucoup d’objectifs, de qualités athlétiques et une large palette. Comme tous ceux qui arrivent ici, il faudra du temps pour s’adapter au système. Ça sera pareil avec Joffrey Lauvergne, qui est talentueux mais qui devra s’adapter et comprendre qu’il est derrière LaMarcus (Aldridge) et sûrement Pau (Gasol). Tout comme Brandon Paul d’ailleurs. »

Phase d’adaptation ou pas, il faudra compter comme tous les ans sur les Spurs. Et, comme tous les ans, sur Ginobili.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *