News

Blazers : Terry Stotts veut garder la dynamique de la fin de saison passée

Très discrets sur le marché des transferts cet été, les Blazers ont d’autres objectifs en vue pour cet été.

Ayant en réalité fait leurs emplettes l’an passé à la même époque (Allen Crabbe et Meyers Leonard prolongés, Evan Turner recruté), les dirigeants de Portland attendent tranquillement que la dynamique prenne avec l’équipe en place.

« On a le même effectif que l’an passé, à l’exception de nos deux rookies », confirme Terry Stotts sur NBA.com. « On veut continuer à construire sur notre deuxième partie de saison. Jusuf Nurkic a fait du bon boulot pour nous et Damian [Lillard] a carrément porté l’équipe après le All Star Break. On n’a pas vraiment été présent sur le marché des transferts parce que maintenant, il s’agit de faire grandir nos joueurs en interne. »

En l’occurrence, le rookie de l’an passé, Jake Layman, est attendu dans un rôle plus important l’an prochain. Et la ligue d’été de Las Vegas doit lui permettre de monter en température également.

« Il a été sérieux tout l’été. Il était à la salle et a fait ses mille shoots par jour. Pour le moment, il est déçu que ses tirs ne rentrent pas en ligue d’été mais c’est un ailier très athlétique. Avec l’expérience, il va pouvoir ajouter un peu plus de polyvalence à son jeu. Il peut devenir un très bon shooteur dans cette ligue. L’an passé, il n’a pas eu beaucoup de temps de jeu mais il a beaucoup appris. J’espère qu’il va pouvoir montrer les fruits de son labeur en ligue d’été. »

Bien commencer la saison

Outre Zach Collins, le pivot de 19 ans sorti de Gonzaga, les Blazers ont aussi récupéré Caleb Swanigan à la dernière draft. Une bonne pioche de l’avis de tous les observateurs. Et coach Stotts est également séduit par son nouveau joueur.

« Caleb est un gagneur ! Son coach à Purdue [Matt Painter, ndlr] m’a passé un petit coup de fil et il me l’a confirmé : tout ce qu’il veut, c’est gagner ! Il a une éthique de travail extraordinaire. Tout le monde connaît maintenant son parcours [sans abri durant son enfance, Caleb Swanigan a aussi longtemps eu des problèmes de poids] pour en arriver jusque-là. Il est bien conscient de tout ce qu’il faut faire pour gagner. On est très heureux de l’avoir avec nous. »

Tout ce petit monde va en tout cas pouvoir bosser et progresser ensemble, avec Jusuf Nurkic en leader.

« Nurk s’est bien reposé. Son pied va très bien. Il a repris depuis un certain temps déjà et il a fait de bonnes sessions de travail. Il a bossé à Portland et en Bosnie. »

Leur trident bien en place avec Damian Lillard, C.J. McCollum et donc Jusuf Nurkic, les Blazers jouent la carte de la continuité (bien aidés aussi par le fait qu’ils n’ont pas d’argent à dépenser) dans une conférence Ouest plus que jamais armée jusqu’aux dents. Pour Terry Stotts, il faudra impérativement prendre un meilleur départ que l’an passé.

« Le plus important pour nous, c’est de bien partir en octobre et en novembre. Il n’y a jamais de match facile en NBA. Même quand on est supposé gagner car on a l’avantage a priori, il faut toujours jouer à fond. Et c’est sur ce type de match que se joue le classement pour les équipes qui vont en playoffs. L’an passé, je ne dirais pas qu’on a été trop nonchalant mais on a cru que ça allait être facile. Et on a dû s’arracher pour se qualifier en playoffs. Du coup, cette saison, avec cette expérience fraîche en mémoire, j’espère qu’on partira plus fort. »

Et comment ! À la rue au All Star Break (23 victoires pour 33 défaites), les Blazers ont réussi à se qualifier au terme d’un emballage beaucoup plus convaincant en mars-avril (17 victoires pour 7 défaites). C’est sur ce rythme-là qu’il faudra reprendre pour continuer la progression côté Blazers.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *