Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BRO116
ATL104
OKC
MIN1:00
LAL
NOR3:30
Coaching News

Comment les Celtics ont piégé la défense des Cavaliers pour libérer Avery Bradley

Le ballon roule autour du cercle, rebondit… puis finit par tomber dedans ! Le quasi « buzzer beater » d’Avery Bradley cette nuit à Cleveland est à l’image de la victoire des siens dans ce Game 3 : miraculeux.

Derrière cette ultime action, qui permet aux Celtics de survivre dans cette série, il y a Bradley l’exécutant et aussi un architecte : Brad Stevens. « Il a imaginé la bonne action, Al (Horford) fait un bon écran, Jae (Crowder) la bonne coupe et Avery a fait le travail », résumait simplement l’autre héros de la soirée, Marcus Smart.

« Nous sommes capables de croire en tout ce que Brad Stevens dessine »

L’auteur du panier de la gagne fait la même analyse.

 » C’était l’action demandée par Brad Stevens. Il a fait un super boulot pour nous mettre dans la bonne position, les obligeant à être en aide et ne pas être capable de switcher. Al Horford a fait un super écran et Marcus Smart une passe encore meilleure, et j’ai été capable de rentrer le tir. C’était une superbe action de Brad. »

Saluer le coach des Celtics est une chose. Observer la défense des Cavs sur cette même action en est une autre. Si Bradley se retrouve si ouvert derrière l’arc, c’est aussi grâce à un problème de communication criant dans le camp adverse.

L’arrière des Celtics démarre son action avec un écran flottant ligne de fond sur Jae Crowder. La coupe de l’ailier au milieu de la raquette attire son défenseur Iman Shumpert et… J.R. Smith, qui était sur Avery Bradley. Les deux hommes ont hésité à switcher, et l’arrière est ressorti derrière la ligne, protégé par l’écran de son intérieur sur Tristan Thompson.

Erreur défensive ou pas, Avery Bradley lui ne retiendra qu’une chose : les choix de son coach.

« L’une des choses positives dans cette équipe est que nous sommes capables de croire en tout ce que Brad dessine. Si c’est une bonne action, une mauvaise, peu importe ce que c’est, nous y croyons tous. Ça nous aide tout le temps car nous sommes capables de lire et réagir en conséquence. « 

À noter d’ailleurs que ce système est souvent utilisé par Brad Stevens lors des situations de fin de match, depuis son arrivée à Boston. En général, il est pourtant mieux défendu par les adversaires.

Avery Bradley Pourcentage Rebonds
Saison Equipe MJ Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts
2010-11 BOS 31 5 34.3 0.0 50.0 0.1 0.4 0.6 0.4 0.7 0.3 0.5 0.0 1.7
2011-12 BOS 64 21 49.8 40.7 79.5 0.5 1.3 1.8 1.4 1.7 0.7 1.2 0.2 7.6
2012-13 BOS 50 29 40.2 31.7 75.5 0.6 1.6 2.2 2.1 2.6 1.3 1.4 0.4 9.2
2013-14 BOS 60 31 43.8 39.5 80.4 0.8 3.0 3.8 1.4 2.4 1.1 1.6 0.2 14.9
2014-15 BOS 77 32 42.9 35.2 79.0 0.6 2.5 3.1 1.8 2.3 1.1 1.4 0.2 13.9
2015-16 BOS 76 33 44.7 36.1 78.0 0.6 2.3 2.9 2.1 2.2 1.5 1.4 0.3 15.2
2016-17 BOS 55 33 46.3 38.8 73.1 1.2 4.9 6.1 2.2 2.6 1.3 1.6 0.2 16.3
2017-18 DET 1 23 70.0 0.0 100.0 0.0 2.0 2.0 1.0 4.0 0.0 2.0 0.0 15.0
Total   413 28 44.2 36.6 77.2 0.7 2.4 3.1 1.7 2.1 1.1 1.4 0.2 12.1
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *