Matchs
hier
Matchs
hier
CLE112
BOS99
Histoire Magazine News

Il y a 10 ans, un gros tampon de Robert Horry faisait exploser les Suns

14 mai 2007. Une des plus belle rivalités des années 2000 atteint son paroxysme sur un coup d’épaule qui réécrit l’histoire.

Phoenix se déplace alors à San Antonio pour le Game 4 de la demi-finale de conférence. Les Suns sont dans une position délicate : menés 2-1 dans la série, ils le sont aussi de 8 points à l’entame du dernier quart-temps. Mais Amar’e Stoudemire et Steve Nash sortent le grand jeu pour renverser la situation et filer vers la victoire. Robert Horry décide alors de réécrire l’histoire, avec son épaule comme plume.

Il reste 30 secondes à jouer. Phoenix mène 100-97 grâce à deux passes de génie de Steve Nash convertis par le Stoud. En deux minutes, les Spurs viennent d’encaisser un 8-0 et ils sont au plus mal.

Remise en jeu pour Phoenix. Il reste 18 secondes au chrono. Steve Nash monte la balle. On s’attend à ce que San Antonio fasse faute évidemment. C’est ce que Robert Horry s’apprête à faire. Sauf qu’il pète un câble et balance Steve Nash sur la table de marque. Un monstrueux coup d’épaule qui l’envoie à terre.

« Cheap shot Rob » pipe les dés

Tout le banc des Suns se lève. Nash veut en coller une à Horry. Raja Bell aussi. Les arbitres arrivent à tenir tout le monde, avant d’expulser Horry et de mettre une technique à Bell. « C’était du hockey. C’est normal que je réagisse » explique alors ce dernier. Chaque équipe réussit son lancer franc. 101-98. Les Suns récupèrent la possession puis trois lancers plus tard, s’imposent 104-98 et retrouvent l’avantage du terrain. Pour rien.

La NBA décide d’appliquer le règlement à la lettre : Amar’e Stoudemire et Boris Diaw se sont levés du banc et ont pénétré sur le terrain pendant l’échauffourée. Ils seront suspendus pour le Game 5 dans l’Arizona. Celui-ci est forcément tronqué, les Spurs s’imposant de justesse avant de valider leur qualification à la maison.

« C’est profondément injuste » lâche le proprio de Phoenix. « On joue un basket propre depuis le début de la série et nous sommes pénalisés. C’est dégueulasse. Si une équipe devait être pénalisée dans cette série, c’était sans conteste San Antonio. Je suis encore sous le choc. »

« Le règlement, c’est le règlement »

Côté NBA, Stu Jackson lui répond que : « le règlement, c’est le règlement. »

« Ils se sont levés de leur banc. Nous avons regardé les images, ils étaient bien à 5-6 mètres de leur banc. Même s’ils ne sont pas intervenus dans l’altercation, nous appliquons le règlement sans aucune arrière pensée. »

Mais pas sans conséquences : Steve Nash et consorts voient les Spurs éliminer facilement le Jazz 4-1 au tour suivant avant de sweeper les Cavaliers en finale. Robert Horry a privé le ville de Phoenix de ce boulevard qui s’ouvrait devant elle, et traumatisé beaucoup de fans des Suns. Lesté d’un Shaquille O’Neal vieillissant par son GM Steve Kerr, Mike D’Antoni et son « Run & Gun » s’en vont un an plus tard. La franchise atteint la finale de conférence en 2010 mais sa plus belle chance de titre est derrière elle. Tatouée sur l’épaule de Robert Horry.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *