Magazine News

Meilleur sixième homme : le choix de Basket USA

Même si la NBA attendra le 26 juin pour révéler les noms des lauréats des trophées de fin de saison, Basket USA prend les devants avec les votes de la rédaction. On débute par le Meilleur sixième homme, un trophée remporté à trois reprises par Jamal Crawford, l’inusable joker des Clippers. A priori, il ne réussira pas la passe de quatre…

À la rédaction, quatre joueurs se détachent dans les votes avec un grand favori : Eric Gordon. Même si ses dirigeants lui ont collé un adversaire direct dans les pattes avec Lou Williams, le shooteur des Rockets semble avoir une longueur d’avance. Titulaire aux Clippers puis aux Pelicans, il s’est épanoui dans ce rôle de joker, et les systèmes de Mike D’Antoni sont évidemment parfaits pour lui. Son temps de jeu est d’ailleurs resté quasi identique, et il fait partie de ses remplaçants qui terminent les matches. À l’arrivée, il apporte plus de 16 points par match avec près de 9 tentatives à 3-points !

À la deuxième place, on trouve son coéquipier, Lou Williams. Ancien vainqueur du trophée, du côté de Toronto, il a d’abord débuté la saison aux Lakers où il était le meilleur marqueur (18.6 pts/m) alors même qu’il sortait du banc. C’était le seul joueur dans ce cas en NBA. Transféré, et même bradé aux Rockets, il joue un peu plus qu’aux Lakers, mais son adresse est moindre (39% à Houston, contre 44% à LA). Evoluant au même poste qu’Eric Gordon, il joue davantage meneur lorsqu’ils sont associés, et son jeu est d’abord axé sur les pénétrations pour ressortir sur… Eric Gordon.

Que des joueurs d’expérience

À la troisième place, il y a égalité, mais au nombre de 1ère place, Andre Iguodala devance Zach Randolph. Les deux seraient titulaires dans un grand nombre de franchises, mais pour le bien de leur équipe, ils sortent du banc. Le premier, ancien MVP des Finals et deuxième des votes en 2016, reste le couteau-suisse des Warriors, et son influence se distingue à peine dans ses stats. C’est un super défenseur, et en attaque, il joue juste : 53% aux tirs, le meilleur pourcentage de sa carrière.

Quant à Zach Randolph, il réussit l’exploit d’être aussi productif que l’an passé en jouant moins, et en sortant du banc. Avec ses 14 pts et 8 rbds de moyenne, il se régale face aux remplaçants adverses. Pas besoin de sauter haut ou de courir vite, sa technique et son métier suffisent. On a l’impression qu’il pourrait encore faire ça pendant des années.

Derrière ce quatuor, des voix pour James Johnson, auteur d’une superbe fin de saison à Miami, Enes Kanter, toujours fidèle au poste au Thunder ou encore Greg Monroe, peut-être injustement oublié.

LES VOTES DE LA REDACTION

1 – Eric Gordon (Rockets) 49 points

2 – Lou Williams (Lakers/Rockets) 24

3 – Andre Iguodala (Warriors) 16

4 – Zach Randolph (Grizzlies) 16

5 – Enes Kanter (Thunder) 6

6 – James Johnson (Heat) 5

7 – Tim Hardaway Jr (Hawks) 1

– Greg Monroe (Bucks) 1

– Wilson Chandler (Nuggets) 1

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *