Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BOS41
CLE59
Interviews Magazine News

Interview Juancho Hernangomez : « Edwin Jackson mérite tout ce qui lui arrive »

Lui qui rêvait de jouer les playoffs dès sa première saison a vu Russell Westbrook renverser la situation d’un tir majestueux au buzzer. Petit frère de Willy, Juancho Hernangomez est revenu pour Basket USA sur sa saison rookie à Denver, son grand respect pour les frères Gasol, mais aussi sur les ambitions d’Edwin Jackson, meilleur marqueur du championnat espagnol.

Après cette défaite, Denver doit dire adieu au playoffs…

« On savait très bien que ce soir ça ne serait pas facile face à une grand équipe d’OKC avec un tel joueur comme Russell Westbrook. Nous n’avions plus notre destin entre nos mains, mais nous voulions tout de même remporter nos trois derniers matchs pour ne rien regretter en fin de saison. Nous avons été très bons durant trois quart-temps, puis je ne sais pas pourquoi, nous avons arrêté de jouer… OKC est revenu dans le match, puis on connaît la fin. Maintenant, on doit quand même tout faire pour remporter les deux derniers matchs, au moins pour nos fans. Puis on se reposera pour préparer au mieux la saison prochaine. »

Ce soir, vous avez été le témoin et même l’acteur d’un moment historique avec le record de Russell Westbrook. C’est aussi lui qui vous crucifie au buzzer avec un splendide tir à 3-points. Comment avez-vous vécu ce moment? 

« C’est dur, mais Russell Westbrook est un phénomène. Cinquante points, le game winner… C’est exceptionnel ce qu’il vient de réaliser. Malheureusement, il le fait face à nous, et forcément tu es très déçu même si tu as conscience d’avoir assisté à moment historique. Le record qu’il vient de battre, c’est tout simplement magistral. C’est une superstar et ce soir il l’a prouvé à nos dépens. Il a montré tout sa rage de vaincre et on est obligé de le respecter. »

« Je suis si fier de mon frère »

À titre personnel, comment jugez-vous votre première saison NBA ? 

« J’essaie d’apprendre au maximum. Je suis très content de jouer en NBA, même si ce n’est pas très simple. Ça reste un championnat très compliqué, surtout pour nous les Européens. Mais tous les jours quand je passe la porte de la salle, c’est pour progresser. Tout le monde ici me donne des conseils. »

Et sur le plan collectif ?

« Je suis déçu de rater les playoffs mais on a fait une belle saison. Nous sommes une équipe jeune et j’espère que nous aurons un jour l’occasion de les jouer. J’espère apporter encore plus l’an prochain et gagner encore plus de matchs, car c’est pour disputer les playoffs que nous jouons. »

C’est aussi la première saison NBA de votre frère Willy. Il réalise d’ailleurs une très belle fin de saison du côté de New York…

« Je suis si fier de lui. Il a la chance d’avoir du temps de jeu actuellement et je suis très heureux de le voir briller à ce point. Il joue super bien et il prouve qu’il a largement le niveau pour jouer dans cette ligue. Je crois énormément en lui, il deviendra un super joueur ici, j’en suis persuadé. Je suis très heureux pour lui et je suis tous ses matchs. »

« Si on fait la moitié de ce qu’ont fait les Gasol, ce sera déjà très bien »

Espagne oblige, on vous parle beaucoup des frères Gasol. Sont-ils deux modèles pour vous ?

Pau Gasol et Marc Gasol sont deux monuments du basket espagnol. Ils ont pratiquement tout gagné avec l’Espagne. Ils m’ont fait rêver, mais ils ont fait aussi rêver toute une génération de basketteurs, qui ne rêvait que d’une seule chose : jouer comme eux. L’un a gagné deux titres NBA, et l’autre a été élu meilleur défenseur de la ligue. Ils ont fait beaucoup pour le basket espagnol en Espagne mais aussi ici dans la meilleure ligue du monde.

Willy et Juancho Hernangomez peuvent-ils devenir la nouvelle fratrie dominante du basket espagnol ? 

On ne sera jamais du niveau de Pau et Marc. Je le répète : ce sont deux monstres du basket. On doit avec mon frère tout faire pour construire notre propre carrière. Si on fait la moitié de ce qu’ils ont fait, ce sera déjà très bien pour nous. Représenter l’Espagne avec mon frère dans la même équipe serait une véritable fierté pour nous… Mais nous n’y sommes pas encore (rires).

Suivez-vous aussi les matchs de votre ancienne équipe, l’Estudiantes Madrid où joue un certain Edwin Jackson ? 

Bien sûr ! J’ai joué quatre ans là-bas et j’ai gardé énormément d’affection pour ce club. Ce que réalise Edwin, c’est super. Il est le meilleur marqueur de la ligue, un championnat très compliqué et il enchaine les très gros matchs. Il mérite tout ce qui lui arrive parce c’est un très grand joueur. Je le connais, je sais à quel point il travaille pour devenir le meilleur. Il essaie de faire le maximum pour faire gagner son équipe chaque match, et c’est un véritable leader. Sa saison est exceptionnelle, je ne sais pas où il sera l’an prochain, mais j’espère qu’il pourra continuer à apporter tout son talent à l’Estudiantes. Il a un mental énorme et c’est une personne que j’aime beaucoup.

Propos recueillis à Denver

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *