News Résumé

Nikola Jokic donne le tournis aux Pacers

Défendre sur Nikola Jokic le jour de son anniversaire, tu parles d’un cadeau ! Pour ses 21 ans, le Pacer Myles Turner a pourtant tout tenté pour faire bonne figure (20pts, 4rbds, 4blks). Mais face à un Nikola Jokic de gala (30 pts, 17rbds) et une équipe de Denver parfaitement au point, Indiana a dû se rendre à l’évidence et s’incliner 125-117. L’addition aurait pu être plus lourde tant les Pacers ont souffert pendant trois quart-temps face à Jokic et ses lieutenants Wilson Chandler (24pts) et Danilo Gallinari (21pts dont 17/18 au lancer, 11rbds). Mais après avoir compté jusqu’à 23 points de retard, les locaux ont réagi, à l’orgueil, devant leurs fans à l’image de Paul George (27pts, 9rbds), méconnaissable toute la rencontre avant de se réveiller au début du money-time. Trop peu, trop tard toutefois pour les hommes de Nate McMillan qui ont reçu une véritable leçon de basket offensif.

Intenable Jokic

Drôle d’idée qu’ont eu les Pacers de vouloir défier Denver dans son registre, avec un basket d’attaque, up-tempo. Les Nuggets ne se sont pas privés pour leur montrer de quoi ils étaient capables dans ce domaine, dans la lignée de la correction qu’ils ont infligé aux Cavs, deux jours plus tôt, avec un Nikola Jokic de gala en chef de file.

Denver donne le ton en débutant la partie à 7/8 aux tirs. Alors que Paul George est en difficulté, et que Robinson III manque à l’appel (mollet gauche), Wilson Chandler lance deux pétards à 3 points et Jokic débute son chantier par un soyeux 4/4. Le Serbe fait d’abord la chanson à Myles Turner avec un hook main gauche, une passe pour le dunk de Chandler, et un dunk avec la faute en contre-attaque consécutif à un block de Gallinari sur Teague (13-26). Indiana s’accroche grâce à l’adresse de Monta Ellis et la fougue de Myles Turner des deux côtés du parquet pour revenir miraculeusement à 26-34.

Hommage à Sabonis

Les Pacers resserrent enfin les rangs, et peuvent s’appuyer sur le bon passage de Monta Ellis et du tandem Brooks-Jefferson en sortie de banc pour relever la tête et revenir à 35-38. Mais les locaux retombent rapidement dans leurs travers, et permettent aux Nuggets de repartir de l’avant. Will Barton fait des ravages sur le jeu de transition, et surtout, Nikola Jokic est de retour. Le jeu de passes de son équipe finit souvent par lui profiter, tout comme son jeu d’écran, le tout au service d’une adresse diabolique (9/11 à la pause, 21 pts). Après une passe aveugle lumineuse « à la Arvydas » pour Gallinari, le « Joker » n’est pas loin de faire plier les locaux avec deux nouveaux paniers dont un tir à 3 mètres avec la planche. Encore une fois, il s’en faut de peu (la fierté du tandem Teague-Turner) pour qu’Indiana ne sombre pas (53-64).

Paul George à la rue

On sait depuis le début de saison que ce n’est pas leur spécialité, mais le salut des hommes de Nate McMilan passait par la défense cette nuit. Les fans du Bankerslife Field House ont entrevu une lueur d’espoir lorsque Jokic a concédé une balle perdue avant de se faire scotcher dans les airs par Turner au retour des vestiaires. Insuffisant toutefois pour ébranler la mécanique de la franchise du Colorado. Les Nuggets reprennent en effet leurs distances sans trembler, par un 12-2 nourri par la paire Chandler-Gallinari et conclu par un nouveau coup de génie de Jokic, d’une nouvelle passe aveugle, pour Chandler (60-78). Le pauvre Paul George n’y est pas du tout, comme le montre sa passe aveugle pour… Gary Harris qui se transforme en 3 points pour Nelson afin de passer la barre des 20 points d’écart (62-83).

Nikola, président !

Le retour des Pacers instigué par Aaron Brooks et ses deux paniers à 3 points (73-86) est vite balayé par Kenneth Faried et ses copains qui s’appliquent à refaire l’écart depuis la ligne des lancer-francs pour repasser à +19 à 12 minutes du terme (75-94). Avec un cinq remodelé, Mike Malone s’attelle à ce que ses protégés maintiennent la cadence. A ce petit jeu, Murray, Barton et Faried sont les plus assidus, jusqu’à ce que Miles Plumlee n’entre dans la danse d’un gros dunk à deux mains après avoir mis Myles Turner hors d’état de nuire (81-104). Par la suite, quelques sifflets timides viendront même couronner un lay-up manqué de George qui se rattrapera en fin de partie avec un dunk et quatre paniers à 3 points. Avec l’aide de Teague et Turner, les Pacers reviendront à -5 dans le sprint final (108-113) avant de craquer à nouveau sur un 3 points et un hook de l’inévitable Nikola Jokic.

Ce come-back avorté n’aura pu effacer les trois premiers quart-temps manqués au cours de cette soirée à vite oublier pour Indiana qui tentera de se relancer demain contre Philly. Dans le même temps, les Nuggets continueront de défendre leur 8e spot face aux Pelicans.

Pacers / 117 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
T. Young 30 3/5 0/0 0/0 0 3 3 1 3 0 1 0 6 7
C. Miles 18 2/8 1/4 2/2 1 1 2 1 6 0 0 0 7 4
P. George 35 10/18 4/5 3/5 0 9 9 3 5 3 2 1 27 31
M. Turner 36 9/16 0/1 2/2 2 2 4 0 3 2 0 4 20 23
J. Teague 33 9/16 2/5 1/2 0 2 2 8 5 2 3 1 21 23
L. Allen 18 2/5 0/0 0/0 7 1 8 2 0 1 0 2 4 14
A. Jefferson 12 2/6 0/0 0/0 0 6 6 1 1 0 2 0 4 5
A. Brooks 15 4/8 3/5 0/0 0 0 0 1 2 0 2 0 11 6
R. Stuckey 13 0/3 0/1 0/0 0 1 1 1 2 0 2 0 0 -3
M. Ellis 31 7/10 3/3 0/0 1 3 4 1 2 1 0 0 17 20
Total 48/95 13/24 8/11 11 28 39 19 29 9 12 8 117
Nuggets / 125 Tirs Rebonds
Joueurs Min Tirs 3pts LF Off Def Tot Pd Fte Int Bp Ct Pts Eval
N. Jokic 34 12/18 1/2 5/5 4 13 17 5 2 1 4 0 30 43
D. Gallinari 35 2/12 0/6 17/18 1 10 11 2 0 1 1 2 21 25
W. Chandler 35 10/16 3/5 1/1 3 1 4 2 2 0 1 2 24 25
J. Nelson 33 2/6 1/4 1/2 1 1 2 6 2 1 1 0 6 9
G. Harris 30 3/3 2/2 2/2 1 1 2 2 2 2 4 0 10 12
K. Faried 16 3/6 0/1 3/3 1 2 3 0 0 0 0 0 9 9
M. Plumlee 16 2/4 0/0 5/6 0 2 2 1 3 2 1 0 9 10
J. Murray 17 1/6 0/4 4/4 0 1 1 3 3 1 1 0 6 5
W. Barton 24 4/11 0/3 2/2 0 4 4 2 1 0 0 0 10 9
Total 39/82 7/27 40/43 11 35 46 23 15 8 13 4 125
Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *