Matchs
ce soir
Matchs
ce soir
BRO
ATL21:30
OKC
MIN1:00
LAL
NOR3:30
Magazine News Reportages

La SEED Academy, la pépinière du basket sénégalais

seeD ACADEMYEn février dernier, Gorgui Dieng devenait le premier Sénégalais à participer au All-Star Week-end en NBA. Sélectionné pour le Rising Star (Rookie Game pour les intimes), Dieng a représenté haut et fort les couleurs du Sénégal mais surtout de la SEED Academy. Loin de son Kébémer natal, le joueur des Wolves bâtit sa carrière et vit son rêve américain après avoir passé son enfance sur les terrains de sable et dans la salle de basket de Thiès, révélé par les coaches de la SEED Academy.

seed ACADEMY

Rise up

Basée à Thiès (Sénégal), la SEED fait partie de ces centres de formation qui mettent un point d’honneur à utiliser le basket-ball comme vecteur d’éducation. Créée officiellement en 2002 par Amadaou Gallo Fall, ancien scout à Dallas, la SEED est aujourd’hui une référence en Afrique et a reçu au fil du temps le soutien de nombreuses instances internationales et firmes, comme notamment NBA Afrique et Nike.

« J’ai du mal à réaliser que le projet SEED existe depuis 17 ans. Le sport doit servir de vecteur de croissance et de source d’inspiration. Ma passion c’est l’Afrique et j’ai toujours voulu contribuer au développement du continent africain », explique Fall, actuel vice-président de NBA Afrique. « Le but c’est d’influer sur ce développement. Le développement de l’Afrique va dépendre du devenir de sa jeunesse. Le sport, c’est l’outil que nous utilisons parce que nous en connaissons ses valeurs. »

Chaque matin, avant de filer en cours, les élèves de la SEED Academy ont le droit à une session d’entraînement. Et c’est de la même manière qu’ils termineront leur journée. Internat d’élite, la SEED accueille de jeunes basketteurs sénégalais à fort potentiel. Utiliser le sport comme vecteur d’éducation, transmettre des valeurs, donner une chance aux meilleurs de percer en dehors du continent africain mais aussi responsabiliser de jeunes citoyens.

seed academy

Mohamed Saër Sène, le précurseur

Gorgui Dieng n’est pas le premier pensionnaire de la SEED Academy à avoir foulé les parquets de NBA. Huit ans plus tôt, Mohamed Saër Sène était drafté par les Seattle Sonics. Après avoir traîné dans les rosters du Thunder puis de New York par la suite, le pivot sénégalais a poursuivi sa carrière en France puis en Espagne. Si la liste des NBAers issus de la SEED Academy est encore succincte, celle des joueurs évoluant en high school et en université Outre-Atlantique est beaucoup plus fournie. Plus d’une centaine de jeunes Sénégalais ont accès au cursus scolaire américain ou ont intégré un centre de formation européen. Et Amadou Gallo Fall, qui a lui-même bénéficié de ce système, s’en réjouit :

« Le basket m’a tout donné. A travers le basket, j’ai pu suivre mes études aux Etats-Unis. J’ai ensuite eu l’opportunité de me retrouver au sein de la NBA, sans pour autant être joueur. Le but est également de montrer aux jeunes qu’il y a plusieurs alternatives dans le sport. Mon propre parcours m’a ouvert les yeux sur le pouvoir du sport. »

seed academy

Wilson Chandler, Masaï Ujiri, Boris Diaw…

La semaine dernière, la SEED Academy organisait, avec l’aide de la NBA Africa et du programme USAID, la 13e édition de son traditionnel Hoop Forum. En présence de Gorgui Dieng, Wilson Chandler des Denver Nuggets et Masaï Ujiri, GM des Raptors, ou encore Astou N’Diaye, ancienne WNBAer, Amadou Fall et son staff ont offert de précieux conseils aux pensionnaires de la SEED mais également à de nombreux jeunes basketteurs venus de Dakar et alentours pendant deux jours de camp.

« On est dans une dynamique de progression. On essaie d’améliorer le Hoop Forum chaque année en interne. Les jeunes, qui sont passés par là et qui sont aujourd’hui en Amérique mais aussi au Sénégal, reviennent avec leurs amis, leurs familles. On prend de l’ampleur à chaque fois et c’est ce qui nous fait le plus plaisir. »

Lors de la nuit culturelle le vendredi soir, les gamins de la SEED ont mis en avant leurs cultures et les valeurs qui leur ont été inculquées au travers un spectacle produit par leurs soins. Le lendemain, c’est sur le parquet qu’on les retrouvait pour deux jours de basket drivés par de nombreux coaches professionnels avant l’ultime All Star Game le dimanche. Un All Star Game coaché par Gorgui Dieng et Wilson Chandler.

Plus qu’un simple centre sportif, c’est une école de vie que la SEED souhaite offrir aux jeunes sénégalais qui rejoignent le programme. Et Amadou Gallo Fall et son équipe vont franchir une nouvelle étape à la rentrée avec l’intégration d’une section élite féminine, parrainée par … Boris Diaw. Affaire à suivre.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *