Histoire News

Ça s’est passé un 9 décembre : les 13 points en 35 secondes de Tracy McGrady face aux Spurs

t-mac-13-points-rockets9 décembre 2004. Les Rockets reçoivent leur voisin de San Antonio au Toyota Center. Ce soir-là, Tracy McGrady va entrer dans la légende de la NBA en inscrivant 13 points en 35 secondes. Un exploit qui permettra aux Rockets de s’imposer sur le fil.

Un début de saison raté

D’abord, revenons sur le contexte de cette rencontre.

Durant l’été, Tracy McGrady, le double meilleur marqueur de la ligue, a quitté Orlando pour Houston en échange de Steve Francis. Objectif : former avec Yao Ming le duo le plus puissant de la ligue, et succéder ainsi au tandem Shaq-Kobe détruit ce même été avec le départ de Shaquille O’Neal pour Miami. Mais Tim Duncan et les Spurs visent aussi le titre.

Ce contexte attise la rivalité entre les deux villes texanes. Seulement, le début saison des Rockets est poussif, à l’image d’une défaite contre Dallas malgré pourtant un match énorme de T-Mac avec 48 points, 9 rebonds et 9 passes.

Ce 9 décembre, les Rockets affichent un bilan de 8 victoires pour 11 défaites mais ils restent sur deux victoires consécutives. En face, les Spurs sont en pleine confiance avec un excellent bilan de 16 succès en 19 rencontres. Et le match va très vite confirmer les tendances des deux équipes. Malgré un très bon début de match de Houston, San Antonio est emmené par un énorme Tim Duncan (26 points, 18 rebonds et 7 contres) fait la différence dans 3e quart-temps dans un match très défensif.

Houston est mené de dix points à 55 secondes de la fin

San Antonio mène encore de 10 points à 55 secondes de la fin (74-64). Les spectateurs et fans des Rockets commencent à quitter la salle. L’écart est réduit à -6 sur une claquette dunk de Yao Ming puis un dunk de Scott Padgett. Sur le banc, Gregg Popovich met une soufflante à Manu Ginobili (oui, c’est déjà lui, avec des cheveux).

Après des lancers-francs de Devin Brown, les Rockets sont toujours a -8 et il reste seulement 35 secondes. C’est alors que T-Mac arrive et réalise l’impossible. Il inscrit trois paniers à 3-pts dont un avec la faute de Tim Duncan. Pendant ce déluge, les Spurs sont incapables de réagir défensivement alors même qu’il possède alors le meilleur défenseur extérieur de la ligue en la personne de Bruce Bowen.

Il reste alors 11 secondes et les Spurs sont devant 80-78. Sur touche, le ballon arrive à Devin Brown, il drive mais tombe. T-Mac récupère le ballon, remonte le terrain et shoote à 3-pts face à deux Spurs ! Le panier rentre, et Tracy McGrady exulte. Tony Parker a la possibilité de lui répondre mais son shoot désespéré échoue.

Les Rockets remportent le match 81-80 après avoir été menés de dix points à 50 secondes de la fin. Tracy McGrady réussit un exploit quasi unique dans l’histoire avec 13 pts en 35 secondes. Les médias américains ne cessent de comparer cette performance à celle de Reggie Miller en 1995 contre les Knicks de New York avec 8 pts en 9 secondes.

Cette performance reste le plus beau comeback de l’histoire des Rockets et l’apogée de la carrière de Tracy McGrady.

Basket USA

à lire aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles et contenus illicites  |  0 commentaire Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *