Matchs
du soir
Matchs
du soir
ORL
WAS0h00
CLE
NYK1h00
MIN
DET1h00
DAL
UTH1h30
LAC
OKC3h30
Coaching News

[Coaching] Amar’e Stoudemire, le troisième sommet du triangle

coaching250Quand Tyson Chandler est arrivé à New York à l’été 2011, le frontcourt qu’il devait former avec Carmelo Anthony et Amar’e Stoudemire apparaissait comme le meilleur depuis bien longtemps en NBA.

Malheureusement, Mike D’Antoni n’a jamais réussi à faire fonctionner le trio et c’est le principal défi auquel est confronté Mike Woodson depuis sa prise de fonction. La blessure d’Amar’e Stoudemire a permis d’éviter le problème en début de saison mais son retour oblige les Knicks à chercher des solutions.

Utiliser les prises à deux sur Carmelo Anthony

Comment utiliser Amar’e Stoudemire ? Inutile lors des phases d’isolation pour Carmelo Anthony et superflu aux côtés de Tyson Chandler dans le pick-and-roll qui ne nécessite qu’un seul poseur d’écrans, l’intérieur n’a jamais vraiment trouvé sa place depuis deux ans. Mais cela va bien mieux depuis quelques semaines.

D’abord parce que la connexion avec Carmelo Anthony est meilleure et qu’Amar’e Stoudemire coupe mieux.

La ligne de fond comme boulevard d’expression

Et puis parce qu’à l’image d’Anthony Davis, il est désormais utilisé comme menace sur la ligne de fond. Il peut ainsi profiter des prises à deux sur Carmelo Anthony pour couper vers le cercle et être servi.

Il y profite également des pénétrations de son coéquipier, qui attire les aides et peut lui donner la balle.

Un autre rôle sur le pick-and-roll

Fixation et passe. C’est le principe de base utilisé pour servir Amar’e Stoudemire et c’est la même chose sur le pick-and-roll. Car New York utilise toujours le système de Mike D’Antoni avec un pick-and-roll central et trois shooteurs. La problématique, avec le retour d’Amar’e Stoudemire, était donc qu’il fallait soit remplacer le poseur d’écrans, Tyson Chandler, soit un shooteur. On devait donc se priver de la clef défensive de l’équipe ou d’une menace offensive extérieure qui étirait la défense.

Pour Mike Woodson, la solution était donc de convaincre Amar’e Stoudemire qu’il devait devenir le troisième sommet du triangle. Eloigné du pick-and-roll, il en profite ensuite dans un simple rôle de finisseur.

Pourquoi est-ce que ça fonctionne ? Parce que ça résout les deux problématiques offensives liées au retour d’Amar’e Stoudemire. Il peut ainsi évoluer aux côtés de Tyson Chandler, qui reste le patron défensif sur le terrain. Et comme il se place près du corner et qu’il coupe au dernier moment vers le cercle, il étire la défense comme s’il était le troisième shooteur du système Mike D’Antoni.

Basket USA

A voir aussi

Commentaires Forum (et HS)  |  +  |  Règles  |  33 commentaires Afficher les commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>